Logo Sensation Rock

Circa Waves – Never Going Under (2023)

Une décennie après leurs débuts remarqués sur la scène rock britannique, les Liverpuldiens sortent en ce mois de janvier leur (déjà) cinquième album. Présenté par le leader Kieran Shudall comme un « instantané de la peur que nous ressentons aujourd’hui et de la résilience dont nous aurons besoin pour la traverser », les musiciens offrent un disque rythmé et plutôt maîtrisé.

Never Going Under, avec son rythme frénétique, de bonnes guitares qui évoquent les Strokes par moment et la voix volontiers nasillarde de Shudall posent le décor en un peu plus de 120 secondes ; juste le temps d’ajouter des claviers pour sautiller sur le très réussi Do you wanna talk ? lequel laisse croire à un featuring des Two Door Cinema Club. La formule est opérante, et le réjouissant Hell on Earth, écrit pendant le confinement et critique sur l’inaction politique “The record store’s on fire/And all that’s left is conversation”, est d’une efficacité redoutable pour ne pas dire tubesque. Your Ghost, un peu plus lent, avant Carry You Home qui par ses ajouts électros aux lignes de guitare offrent un titre d’indie british très actuel. Northern Town, composition plus pop et tranquille, offre un moment apaisant avec néanmoins une batterie entêtante et un joli final d’où jaillit de nombreux « ouh ouh ».

La seconde partie du disque est sans aucun doute la plus bigarrée et de fait plus discutable. Ainsi en est-il d’Electric City, assez convenu, où la répétition des effets choraux quelque peu superflus est moins convaincant. Want it all today, avec ses claviers et la douceur de la ligne de basse portant la voix tout en finesse du chanteur, est lui aussi assez déroutant tout nous éloignant de la piste de dance. Mais cette dernière n’est jamais très loin, et on la retrouve avec le tonique Golden Days, dont l’introduction rappelle les Killers puis à nouveau la bande d’Alex Trimble. Hold On est également assez à contre-courant par rapport aux premiers morceaux, un peu moins inspirant sans être toutefois désagréable. C’est avec le titre le plus long, Living in the Grey, que se referme Never Going Under : très mélancolique dans une ambiance forte, parfois caverneuse en mode Pixies mais se voulant lumineux : en effet, toujours selon Shudall, « la musique du disque est suffisamment grande et lumineuse pour saisir l’espoir du désespoir ».

Ainsi, les musiciens rappellent qu’ils n’ont pas perdu leurs guitares accrocheuses, tout en s’offrant des pérégrinations vers des espaces marqués par plus (trop ?) d’électronique ou moins d’audace, mais au profit d’une électro-pop volontiers accrocheuse et optimiste. Pour les Circa Waves, le creux de la vague attendra.

Artiste : Circa Waves
Catégorie : album rock
Genre : indie rock, électro pop
Album : Never Going Under
Date de sortie : 13 janvier 2023.
Label : Lower Third

Titre : hell on earth

Total
12
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :