Logo Sensation Rock

Send Me Love Letters, At Least We Tried (EP)

Partons à la découverte, pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, d’un quatuor rock lyonnais qui, le 14 octobre, a livré son premier opus baptisé At Least We Tried. Ce groupe s’appelle Send Me Love Letters.


Créé en janvier 2020, le quatuor se compose de Gabrielle Grau (guitare chant), Loïc Largot (seconde guitare), Simon Eichenberger (basse) et de Pierrick Samson (batterie).

Une aventure qui a débuté de façon toute banale, à cause d’une panne de wifi chez Loïc. Habitant dans un immeuble, celui-ci a entamé un porte-à-porte pour solliciter une aide qui, finalement, est venue de Gabrielle. Tous deux sympathisèrent, se trouvèrent des atomes crochus jusqu’à ce que Simon, qui connaissait déjà Loïc, se joigne au duo. Enfin, arriva le quatrième laron en la personne de Pierrick, lequel fit son apparition par un simple quiproquo, croyant que Gaby cherchait un batteur pour un projet solo.
Send Me Love Letters était né, tout allait le plus logiquement du monde s’enchaîner!

At Least We Tried est un EP constitué de 5 morceaux influencés rock british, de Garbage à Arctic Monkeys période rock en passant par Blood Red Shoes des dernières productions en date. Beaucoup de britannique et très peu d’américain, c’est ainsi que Send Me Love Letters qualifie sa musique, les groupes cités en attestent.

Le credo du quatuor lyonnais est de pondre du bon rock avec une forte dose d’émotion, de frapper vite et fort tout en faisant ressortir un côté intime, en dévoilant musicalement sa carapace.

Little Vampires, d’entrée de jeu, donne le ton: bonnes grattes et voix décidée de Gabrielle, quelque part à mi-chemin entre Shirley Manson et Laura-Mary Carter dans les doublages d’effets. Little Bampires est une ballade sans toutefois en revêtir les aspects les plus oniriques. Nous sommes en présence d’un slow rythmé, davantage à conotations rock.
Chez Send Me Love Letters, on se refuse à évoquer une quelconque influence américaine et pourtant, toujours dans Little Vampires, impossible de ne pas ressentir une patte Starbenders, surtout quand Gabrielle parle la voix doublée, un peu comme si elle slamait.

Changement total de braquet avec l’entraînant Bride, single paru le 14 février de cette année, célèbre jour des amoureux. Blague à part, Bride et son rock endiablé recèle des relents d’Arctic Monkeys, aux temps glorieux où la bande à Alex Turner faisait de la bonne zik comme il faut. Rock brut de décoffrage teinté d’émotions diverses, c’est là le leitmotiv de Send Me Love Letters qui, précisément, est palpable dans Bride. Pour info, le clip de ce single a été réalisé tout bonnement par Loïc Largot, l’un des deux guitaristes du groupe. Pourquoi aller chercher ailleurs quand on peut faire les choses entre membres du quatuor!

Retour aux ballades musclées et pleines de bons riffs de guitare sur Love Letters influencé Jack White mais aussi et surtout The Wave, indéniablement le meilleur morceau de l’EP. On voulait de l’émotion, eh bien on est servi! The Wave, c’est 4 minutes 51 de plaisir jouissif, de cris déchirants et émouvants apportés par la seule voix de Gabrielle. Le Myles Kane rock n’est guère loin, le talent vocal de Gaby s’alliant à merveille avec les guitares.

At Least We Tried s’achève avec le très folk Strange Desire, compo prenant en compte le fait de réaliser les souhaits d’autrui avant de s’occuper des siens propres.
Dans Strange Desire, les guitares électriques sont restées au vestiaire, supplantées par la guitare sèche, d’où cette intonation folk.

Avec At Least We Tried, Send Me Love Letters a placé la barre très haut, ayant réussi l’incroyable tour de force de concilier bon rock et émotions fortes.
Le quatuor lyonnais jouera à domicile le 17 novembre prochain, plus précisément au Périscope, après avoir écumé quelques festivals durant cet été. Gabrielle Grau et sa petite clique en profiteront pour promouvoir cet EP qui devrait, espérons-le, déboucher sur d’autres prestations scéniques et surtout d’autres albums avec beaucoup plus de cinq morceaux.

Send Me Love Letters : du rock sans concessions mais qui véhicule tant d’émotions!

Notre sélection: The Wave, Little Vampires, Strange Desire.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Read More

MOBY, Destroyed

Little Idiot/Because/2011 Le sosie de Fabien Barthès revient avec un nouvel album au titre inquiétant. Découvrons-le ensemble. Après…
%d blogueurs aiment cette page :