Logo Sensation Rock

Dorothy / Gifts From The Holy Ghost

Le quatuor californien Dorothy est de retour avec son troisième LP intitulé Gifts From The Holy Ghost. Il succède à 28 Days In The Valley paru en 2018 et Rock Is Dead en 2016.

Autant le dire tout de suite, pour la formation de Los Angeles, c’est un retour gagnant! Les singles Rest In Peace et plus récemment Black Sheep, en guise d’amuses-gueule, avaient déjà contribué à nous mettre l’eau à la bouche. Et voilà que Gifts From The Holy Ghost vient de débarquer, toujours sous la férule du label Spinefarm/Roc Nation.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le quatuor drivé par la chanteuse Dorothy Martin, comme de coutume, n’amuse pas la galerie. Les Californiens distillent du rock et du bon, entre morceaux flamboyants et ballades sympathiques. Le feu est ouvert avec A Beautiful Life dont le rythme n’est pas sans rappeler We’re The Bastards de Phil Campbell And The Bastards. D’entrée de jeu, les guitares grondent et la voix de Dorothy Martin est à son maximum. La lionne rugit beau faire, signifiant son bonheur de retrouver ses fans.

Big Guns se profile, dans une cadence différente, plus proche de la ballade. Pourtant, les guitares ne s’en laissent pas conter et ne faiblissent nullement en intensité. Du rock à la sauce californienne épicée comme on l’aime et une puissance vocale qui déchire tout, voilà le délicieux cocktail proposé par Dorothy Martin et ses trois boys dont Mark Jackson, guitariste de son état et accessoirement membre fondateur du groupe avec Dorothy.

Rest In Peace, ballade remplie d’émotion, nous encourage à demeurer en paix les uns avec les autres, en témoignent les multiples « Rest In Peace » déclamés par Dorothy Martin et à grands renforts d’exhortations. Le groupe californien ne pouvait pas choisir single plus représentatif pour promouvoir ce nouvel effort même si, dans un registre plus explosif, Black Sheep a de réels arguments à faire valoir, par son refrain entêtant et ses furieux riffs de guitare: du rock qui claque et à la puissance mille!

Influence Back In Black d’AC/DC sur le non moins virevoltant Top Of The World. Bien que le rythme soit un brin plus lent que dans Black Sheep, les guitares font toujours autant le spectacle et montrent qu’elles sont bien fidèles au rendez-vous, qu’elles ne veulent pas être en reste. Le quatuor de Los Angeles ne se départit pas de ses principes et ne déroge pas à la règle qu’il s’est fixé depuis ses débuts en 2013, c’est-à-dire casser la baraque à grands coups de grosses guitares.

L’ouragan Dorothy n’en finit plus de déferler sur un monde déjà bien rock, de se déchaîner comme un beau diable, justement avec Hurricane que l’on pourrait rapprocher de Can’t Deny Me, morceau de Pearl Jam paru en 2018.

Une montée d’adrénaline que Made To Die, Black Sheep bien entendu et surtout Touched By Fire viennent magnifiquement confirmer. Les Californiens sont dès lors à leur apogée avec, évidemment, Dorothy Martin en tête de gondole. Après la tempête, le feu nous gagne et nous touche en pleine poire et c’est Dorothy qui régale!

Place de nouveau à la ballade sur l’émouvant Close To Me Always avec, en son début, quelques notes de piano qui s’invitent à nos oreilles. Sans de puissants riffs de guitare, la comparaison avec une compo d’Adèle serait facile à établir mais, n’en doutons pas, c’est bel et bien Dorothy qui nous ravit!

Quatre ans sans nouvelles de Dorothy, ça commençait à faire long et à peser sur nos esprits de rockeurs patentés, eh bien cette attente a été chaudement récompensée car Gifts From The Holy Ghost ne laisse aucune place à la déception, à la hauteur de nos espérances. Ce troisième LP du quatuor californien confirme, s’il en était besoin, tout le potentiel détecté depuis l’EP éponyme Dorothy en 2014. Gifts From The Holy Ghost, de Black Sheep à Close To Me Always en passant par Touched By Fire, nous offre dix morceaux de haut standing sur lesquels, sans exception aucune, rien n’est à jeter! Les formations rock égayent ce printemps, force est de constater que Dorothy y est pour une grande part. Comme le dit si bien l’un des titres de morceaux de cet album, le rock est touché par le feu, un incendie que Dorothy, quatuor de Los Angeles, à lui seul entretient la flamme.

Gifts From The Holy Ghost de Dorothy : entre ouragan et feu sacré!

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :