Logo Sensation Rock

Gang Of Youths / Angel In Realtime

Voici enfin le nouvel effort des Australiens de Gang Of Youths, lequel a pour titre Angel In Realtime. Il s’agit du troisième, succédant à The Positions 
(2015) et Go Farther In Lightness (2017).

Avec les nombreux singles parus en guise d’apéritif, le combo de Sydney installé en Angleterre nous avait déjà mis l’eau à la bouche. Il y a eu The Angel 
Of 8th Ave. ayant l’honneur d’inaugurer cette liste, The Man Himself ainsi qu’In The Wake Of Your Leave. Autant dire alors que le 25 février, jour de sortie 
de l’album, nous tardait vivement.

Angel In Realtime se compose de 13 morceaux, à la croisée de la pop aux sonorités islandaises, de l’électro pas trop barbare et des ballades pop qui 
s’apprécient toujours.
Côté ambiances, ce troisième opus de Gang Of Youths passe aussi bien de l’allégresse au recueillement, du festif à l’émotion. C’est d’ailleurs cet aspect 
de recueillement et d’hommage qui prédomine, pour cause de décès du père de David Le’Aupepe, chanteur et guitariste de Gang Of Youths. D’origine 
samoane, le cancer a emporté cet homme si vénéré par David en 2018, soit un an pile après la sortie de Go Farther In Lightness.

Un hommage à ce père défunt qui débute avec You In Everything, le morceau qui donne également le coup d’envoi de l’album. Une atmosphère de deuil 
qui contraste avec l’ambiance festive de la musique par les multiples incantations et vociférations de chœurs que l’on peut attribuer, sans prendre trop de 
risques, à une tribu samoane réunie pour se recueillir devant la dépouille d’une personne disparue.
The Angel Of 8th Ave., The Kingdom Is Within You ou encore The Man Himself évoquent aussi, chacun à leur manière, le père de David Le’Aupepe, pas 
uniquement pour lui rendre hommage mais aussi dans le but de raconter la vie de cet homme, d’en faire le récit romancé. Pourtant, malgré l’émotion et le 
recueillement palpables par les mots, la musique se montre vivante, enjouée : cuivres (In The Wake Of Your Leave, The Man Himself), claviers (Tend The 
Garden) et guitare (The Angel Of 8th Ave. se partagent l’affiche, le tout somptueusement vocalisé par la vibrante voix de David Le’Aupepe de laquelle 
émanent de nombreuses influences, allant de Bono à Echo And The Bunnymen en passant par Bruce Springsteen ou même Hawksley Workman. 
Ce dernier, comme le côté U2, sont par exemple réunis dans The Angel Of 8th Ave. tandis qu’In The Wake Of Your Leave, autre single dévoilé récemment,
fait ressortir l’âme du Boss.

Ce nouveau LP de Gang Of Youths est donc un compromis entre morceaux entraînants et rythmés tels que Tend The Garden, You In Everything ou 
Forbearance et ballades comme par exemple The Man Himself, Spirit Boy mais aussi et surtout Brothers et Hand Of God, deux compos magnifiquement 
interprétées en duo piano/voix. Difficile alors de ne pas être touché par l’émotion qui transpire de Brothers et de Hand Of God, laquelle est mise en exergue 
par la voix grave et tremblante de David.

On énumérait les influences véhiculées par la formation de Sydney, Bjork en fait également partie, surtout du point de vue musicale. Ce sont les cuivres 
présents en abondance sur bon nombre de morceaux qui expliquent ce rapport à la pop islandaise. Le vivace The Man Himself et le trépidant In The Wake 
Of Your Leave, entre autres, mettent bien en évidence cette domination des cuivres, quelque peu contrebalancée par la guitare.
En dépit de la douleur manifestement toujours vive, David Le’Aupepe veut coûte que coûte aller de l’avant et, par là même, dire que la vie continue et qu’il 
ne faut pas se laisser aller aux sentiments négatifs tels que le désœuvrement et la tristesse. Une envie et un besoin d’aller de l’avant que décrit fort bien 
The Man Himself, formidablement orchestré et cadencé.

Les Australiens de Gang Of Youths ont réussi leur grand retour, même par un album inspiré par le deuil d’un être cher. Cependant, David Le’Aupepe et sa 
bande ne s’apitoient pas en permanence sur le sort du père de David et veulent, envers et contre tout, demeurer optimistes.
Un passage de Gang Of Youths était prévu le 18 mars à Paris, concert reporté au mois de novembre de cette année, si évidemment rien ne s’y oppose. 
Nul doute qu’Angel In Realtime sera défendu bec et ongles par ces Australiens qui, déjà par ce nouvel album, réconfortent et font un bien immense à nos 
oreilles.

Angel In Realtime de Gang Of Youths : continuer à vivre en dépit des cicatrices qui ont et auront toujours du mal à se refermer!



Total
2
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :