Logo Sensation Rock

POP ETC, Pop Etc

Rough Trade/Naïve/2012

Il existe des groupes avec un potentiel énorme et qui sabordent ce projet au profit d’un autre bien moins intéressant. Pop Etc illustre parfaitement ce cas de figure.

Après deux LP et une tripotée d’EP, Christopher Chu et ses amis ont décidé de changer non seulement de nom – ça s’appelait Morning Benders et ça tapait sans le faire exprès sur la communauté gay – mais aussi de musique. Exit des chansons de la tenue de Excuses (dont le groupe avait enregistré une version live façon “wall of sound” à voir et à revoir ici), l’une des réussites de Big Echo paru en 2010. Chu et ses comparses avaient pourtant hérité d’un savoir-faire à la Brian Wilson, entre autres figures de référence du groupe.
Autosabordé, donc, Morning Bend…euh, Pop Etc (il faut s’y fait faire !) propose bel et bien un disque de pop mais une pop moderne estampillé R’n’B…
Le résultat est assez affligeant. Back To Your Heart sonne comme une face B de David Guetta, instillant un rythme ignoble, sans saveur et une voix bardé d’auto-tune. Pop Etc n’innove pas et surprend encore moins. Enfin, si, mais pas dans le bon sens. L’intro de Halfway To Heaven nous piège, le titre commençait presque bien puis boum ! le beat entre en scène, les synthés et le refrain, trop facile. Live It Up et R.Y.B. sonnent également comme les nouveaux hits trafiqués comme il se doit.
Une chose est sûre, le changement de cap est assumé jusqu’au bout, Chu ayant, de son aveu, voulu rendre hommage aux productions R’n’B des 90’s. C’est chose faite, et
si le but est de convaincre le plus grand nombre, le gringalet a peut-être réussi son coup. Reste à espérer qu’un jour lui et ses potes se réveillent de ce mauvais rêve et se mettent à réécrire de bonnes chansons.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :