Logo Sensation Rock

THÉRAPIE TAXI, Rupture 2 merde

Quatre ans de thérapie. Une thérapie pop aux textes drôles, crus et  entraînants qui a su enflammer les festivals et salles de concerts françaises quatre années durant. Mais le trajet s’arrête brutalement, fin de la psychanalyse, l’addition est salée: Thérapie taxi se sépare. En effet, c’est en annonçant sa séparation prochaine que le groupe clôturait 2020 et laissait les fans déçus et surpris. Mais plutôt que de nous laisser pleurer sous un plaid à dévorer de la glace, thérapie taxi nous offre un EP d’adieu réconfortant et la promesse (chimérique?) d’une ultime tournée.

Sortis de nulle part avec leur tube Salop(e), il n’a pas fallut plus de 4 ans à Thérapie Taxi pour être nominé aux victoires de la musique et faire la tournée des zéniths. Lancés par des festivals comme Rock en Seine, ce groupe rencontré sur un site de petites annonces pour musiciens a écrit un dernier EP, à l’aube de sa séparation. Après leur sympathique EP, le très (très) réussi Hit Sale (Xtra cheese) et le légèrement plus bancale Cadavre Exquis, Thérapie Taxi quitte la scène avec sept chansons à la résonance tout à fait singulière.

On avait peur et hâte de découvrir cette Rupture 2 merde. Hâte de découvrir les nouvelles et dernières chansons du quintette français. Peur d’être déçu. Mais rassurons nous, Thérapie Taxi ne nous largue pas par sms, c’est une rupture en bonne et due forme que nous apporte les sept morceaux du groupe. Ouvert pas de mélodieuses vocalises et un ukulele en fond, l’écoute de ce dernier EP s’annonce d’ors et déjà différente des précédentes créations du groupe. Si c’était de la joie et des mélodies entêtantes aux textes entraînants qui ressortaient d’avantage des précédentes compositions du quintette français, la nostalgie prédomine dans cet ultime EP. Le groupe nous propose une pop mélancolique à laquelle ils ne nous avaient pas encore habitué. Portés notamment par la voix mélodieuse d’Adé (Epilogie), les textes poétiques nous touchent tout particulièrement. Thérapie Taxi n’abandonne pour autant pas la recette qui a fait son succès et des morceaux comme Dragmatique amènent des refrains dansants et des textes aux habiles jeux de langage qui sauront ravir les fans de la première heure. Même s’il n’est pas parfait, l’ensemble fonctionne étrangement bien et nous laisse tout à fait satisfait. Bien que l’on ressente une impression de déjà entendu, les morceaux  nous transportent 20 minutes durant à travers une mélancolie dansante du plus bel effet. A l’issu de l’écoute de cet EP, on veut s’enlacer et danser dans un parterre rempli de personnes suantes, une larme de regret au coin de l’œil. On veut chanter et s’exploser les cordes vocales dans une terrible frénésie d’adieu. Nous aussi on veut dire au revoir à Thérapie Taxi.

 


C’est un dernier EP réussi que nous offre thérapie taxi avec Rupture 2 merde. Explorant de nouveaux horizons, le groupe sait conserver tout de même la recette qui a fait leur succès, et ce pour notre plus grand plaisir. Thérapie taxi peut être fier de son parcours et des nombreux tubes qu’ils nous ont laissés. Le groupe nous quitte avec une belle nostalgie que l’on accepte et que l’on prend. On dirait bien à Renaud, Raph et Adé de rester encore un peu, de nous faire frémir encore quelques fois, mais la rupture s’impose. Après 4 ans de rires et de pleurs, d’amour et de c*l, Thérapie Taxi nous quitte. Contraints de reprendre les transports, on met ses écouteurs puis on écoute Été 90, on regarde Thérapie Taxi partir et on espère qu’ils accepteront que l’on reste amis…

note: 7/10

Sélection:
Été 90
Rupture de merde

 

 

  • Adrien Comar
Total
3
Shares
Related Posts