Logo Sensation Rock

Peggy Sue, Vices.

Faisons plus ample connaissance avec Peggy Sue. Ce n’est pas, comme on pourrait le penser, le prénom d’une seule personne mais celui d’un duo londonnien formé de Katy Young et Rosa Slade.
Bien que resté confidentiel, Peggy Sue est pourtant déjà crédité de cinq albums. Une petite carrière qui s’effectue loin du star system, des strass et paillettes.
Le nouvel album de ce combo britannique cent pour cent féminin a pour titre Vices et succède à Choir of echoes paru en 2014.

Un LP qui respire la nostalgie car avec Vices Peggy Sue s’autorise un retour dans les années 60, abandonnant son style estampillé folk.
Les dix morceaux de ce disque sont l’occasion d’une petite virée à travers cette florissante décennie musicale, du Velvet underground aux Beatles. On s’y croirait vraiment, rien qu’à entendre la guitare résonner par des riffs vibrants et s’imposer le style vocal de l’époque. Il y a I wanna be your girl, morceau qui ouvre l’album et qui nous rappelle étrangement la chanson Waiting for the men. 60’s également sur la somptueuse ballade Vices dont cet opus porte le titre. Harmonie parfaite,  arrangements fabuleux, les années 60 sont bien présentes et ne nous lâchent plus jusqu’au dixième et dernier morceau.
Katy et Rosa donnent aussi à Vices une touche californienne avec le morceau Vices mais surtout In dreams et Remainder blues qui pourraient très bien s’écouter en faisant du surf sur une plage de Californie.
Les ballades de cet album de Peggy Sue nous font penser à Las, album du groupe de Los Angeles Allah las sorti récemment. Seule différence, les voix sont féminines. Souvenirs et Better days font également partie de ces morceaux qui font voyager en Californie et dans les 60’s.
Vices possède malgré tout sa part de contemporain avec Validate me, Slow fade et même In the shallows qui sont largement influencés Pumarosa dans leur période faste ou encore The big moon. Ces compos pop/rock telles que Validate me et Slow fade prouvent par A plus B que Peggy Sue est bien un groupe de nos jours, pas de doute là-dessus.
Les trois meilleurs morceaux de cet album sont I wanna be your girl, Vices et Remainder blues. D’autres comme par exemple In dreams et Validate me auraient eu leur place sur le podium mais les trois premiers cités décrivent parfaitement l’ambiance de ce LP, celle d’un voyage ou d’une carte postale de Californie dans les années 60.

Vous éprouvez le besoin de remonter le temps par simple nostalgie, de changer d’air pour échapper à la morosité actuelle, Vices de Peggy Sue est fait pour vous. Morceaux joyeux et ballades mélancoliques vous seront proposés dans un même cocktail alors attachez vos ceintures et c’est parti pour l’aventure avec Vices !
Note de 7 sur 10.

Jean-Christophe Tannieres

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :