Logo Sensation Rock

Basement Low End / When Is Tomorrow

Les combos belges ont décidément le vent en poupe en ce moment. En voici encore un qui vaut le détour, un quatuor Bruxellois 
du nom de Basement Low End.

Ce groupe génial est né en 2018 à l’initiative de Kieran (chanteur/guitariste) et de Loïc (batteur). Tous deux ont rapidement été rejoints 
par Thomas (guitariste) et Chase (bassiste).

Basement Low End vient de sortir son premier LP qui se nomme When Is Tomorrow. Cette galette de 11 morceaux a nécessité 
de longs mois de labeur. Les quatre garçons dans le vent ont d’abord composé les chansons chacun dans leur coin, confinement de 
mars 2020 oblige. Le groupe s’est ensuite réuni durant une semaine dans un chalet des Ardennes transformé en studio 
d’enregistrement pour l’occasion.

Dans la musique de Basement Low End, on note diverses influences british telles que Ten Tonnes et Kaiser Chiefe mais aussi, 
sur certains morceaux, un petit côté Lynch The Elephant (clin d’œil à notre belle région).

Le titre When Is Tomorrow revêt une valeur symbolique dans le sens où on peut le traduire par « quand arrivera demain » ou encore 
« quand cette satanée crise sanitaire sera-t-elle enfin terminée, que l’on puisse reprendre nos activités et retrouver nos proches. » 
On l’aura deviné, une hâte et une impatience de lendemains qui chantent se lit dans ces mots.

L’album s’ouvre sur une courte introduction de 47 secondes mettant en évidence des claviers et une guitare. On assiste ensuite à un 
enchaînement de haute volée avec Something You Should Know où Kieran, dans son rôle de chanteur, entre aussitôt en scène. 
Nous voilà baignant dans l’ambiance pop british à la Kaiser Chiefe. Something You Should Know donne un large aperçu de ce que 
l’on va trouver dans cette galette. Ce premier véritable morceau chanté se révèle hyper trépidant, entêtant, Something You Should Know 
s’imposant déjà comme la compo phare de When Is Tomorrow.

Le tempo ne varie pas, le quatuor reste sur sa lancée avec Glow où la voix de Kieran n’est pas sans nous rappeler Ten Tonnes sur 
Counting Down ou encore Lucy.

Le titre éponyme When Is Tomorrow, Impulse et Fix And Melody ne sauraient casser cette dynamique infernale, cette osmose dans 
laquelle les quatre gars sont réunis. 

Sur Fix And Melody précisément, quelques boucles synthétiques font leur apparition, à l’instar de l’introduction.

Les détracteurs de cet album de Basement Low End diront sans doute (on les entend déjà) que de nombreux morceaux se ressemblent, 
c’est indéniable, pourtant certaines compos offrent une réelle différence de rythme, se désolidarisant de Glow, Fix And Melody ou encore 
de Something You Should Know. Il y a d’abord le jazzy Dead End où Kieran est secondé au chant par Alice Martin. Ce morceau débute 
à la guitare sèche mais monte crescendo en puissance, tant par la musique que par le chant de Kieran dont la voix se rapproche de 
celle de Josh Franceschi des You Me At Six.

Dans un autre registre, citons ensuite les ballades comme Out Of Sight, Shadows mais aussi et surtout le très trompeur 
Please Forgive Me dont le début fait croire à une compo toute gentillette créée spécialement pour les amoureux. En fait, il n’en est rien 
car, sans crier gare, le rythme de la batterie s’emballe, les guitares de Thomas et de Kieran s’enflamment, sans parler de la voix du 
même Kieran qui éructe à la manière de Josh Franceschi sur Make Me Feel Alive. Il suffit d’écouter ce sulfureux passage de 
Please Forgive Me et le morceau du nouvel album des You Me pour mesurer la similitude entre les deux.

Conclusion bien rock avec Payback, les quatre musiciens belges nous gratifiant d’un vrai baroud d’honneur pour achever ce fantastique 
album.
Pour un premier LP, le quatuor bruxellois a réussi un véritable coup de maître. Basement Low End s’inscrit, avec When Is Tomorrow, 
parmi les belles révélations de cette année débutante, comme le plus british des groupes belges. Kieran et ses trois acolytes font 
quasiment jeu égal avec Kaiser Chiefe ou encore You Me At Six. On peut raisonnablement se poser la question de quand viendra demain, 
c’est-à-dire le prochain album de Basement Low End. Sera t-il à la hauteur de ce When Is Tomorrow ou moins bon? Bien malin est celui 
qui apportera la réponse mais, comme nous ne sommes pas Madame Soleil, nous ne pouvons prédire l’avenir. 
Alors, pour le moment, wait and see!

Total
7
Shares
Related Posts