Logo Sensation Rock

THE DANDY WARHOLS + JUNIORE, vendredi 25 janvier 2019, l’Olympia, Paris

hdr

Vendredi dernier c’est dans un Olympia sold out que les américains The Dandy Warhols sont venus fêter leurs 25 ans de carrière.     

A 20 heures, le groupe parisien Juniore monte sur scène. Juniore c’est un trio formé par deux femmes, au chant et à la batterie, et un troisième musicien. Ce dernier est tout de noir vêtu et porte un masque argenté qui contraste clairement avec ses deux comparses. Entre pop et rock psyché, les trois musiciens semblent dans la retenue et n’arrivent pas réellement à décoller. Il est également difficile de distinguer les paroles de la chanteuse face à un son de guitare trop entêtant qui en vient à cacher tout autre son. Résultat, le public n’accroche pas vraiment et la chanteuse a le droit à un grand silence quand elle crie « on est super heureux d’être là avec les Dandy Warhols pas vous ? » C’est presque avec soulagement qu’on voit le groupe quitter la scène…

Pendant l’entracte, la salle continue de se remplir. A 21 heures, il ne restera plus un centimètre carré de libre. Les Dandy Warhols ne tardent pas à investir la scène, face à une foule surexcitée. Les quatre musiciens sont alignés les uns à côté des autres. Courtney Taylor-Taylor, chant et guitare, et Peter Holmström, guitare, sont placés au centre. Sur la gauche on retrouve Zia McCabe et son clavier. A l’opposé, côté droit de la scène, Brent DeBoer et sa batterie.

Sur le côté de la scène, des ballons en forme d’un 2 et d’un 5 sont accrochés. Aucun doute, le groupe compte bien célébrer ses 25 ans de création comme il se doit : en musique !

Les américains débutent le concert avec Forever, un morceau extrait de leur nouvel album Why you So Crazy, paru le jour même. Légèrement planant et aux sonorités électroniques ce morceau déverse une atmosphère mystique sur l’ensemble du public.

Le groupe va alterner entre des titres de son nouvel album et les morceaux qui font leur renommée. On va ainsi pouvoir découvrir sur scène Motor City Steel, publié depuis quelques semaines, Small Town Girl, dans un style country, et Highlife, chantée par Zia. Ce titre a d’ailleurs pour effet d’attiser la foule qui se met à crier dans tous les sens pour soutenir la musicienne. Une chose est sûre, la musicienne a un véritable succès auprès du public. D’ailleurs on sourit en découvrant qu’elle porte une marinière (son « french sailor shirt » comme le décrit si bien Courtney) en clin d’œil à la France.

Ce qui fait le succès des Dandy Warhols ce sont leurs titres indémodables, qui en 25 ans n’ont pas pris une ride ! Preuve en est avec le second titre de la soirée : We Used to be Friends. C’est parti, le public est chaud, chante et danse dans tous les sens. La foule s’enflamme et chante à également à tue-tête sur l’excellent Godless, et les incontournables Last High, Get Off et STYGGO. Mais le paroxysme de la soirée est atteint, sans surprise, lorsque résonnent les notes du célèbre titre Bohemian Like You, accompagné d’un lâché de ballons blancs.

Deux heures plus tard, le groupe quitte la scène sans aucun rappel. Pour les plus motivés, la nuit se poursuit au Supersonic avec Zia aux platines.

Les Dandy Warhols ont proposé une soirée qui leur ressemble : un doux et savant mélange d’excitation et de quiétude. On repart tous avec une seule idée en tête : Vive le rock !  

  • Séverine Quinault
  • Crédit photo : Séverine Quinault
Total
3
Shares
Related Posts