Logo Sensation Rock

FUZETA – What we’ve drawn

Au départ de Fuzeta, il y l’histoire de trois frères Morbihannais qui partaient souvent en vacances dans le village Algarve de Fuseta au Portugal…


Il y avait Pierre à la guitare et Charles Sims à la basse, les 2 plus âgés qui faisaient de la musique quand le cadet de la fratrie, Dorian, eut envie de se mettre à la guitare également mais aussi au chant. Les trois frères Sims chantaient.
Après quelques péripéties musicales, ils retrouvèrent finalement pendant l’été 2013, avec un pote de longue date en guise de quatrième frangin à la batterie : Jérémy Hervé. Tout naturellement, ils extrayaient de leur histoire commune les moments bienheureux et insouciants vécus côté Bretagne et à Fuseta, le petit village Portugais de leurs souvenirs…Fuzeta, le groupe, était né.
Vainqueur du concours Ricard SA live en 2015, ils sortirent un premier EP, Dive, avec lequel, portés par leur victoire au tremplin, ils tournèrent un peu partout jusqu’en Asie.
Grâce à une souscription au succès rapide ils sortirent un autre 5 titres : Pavilhão Chinês, deuxième bijou, un peu plus sombre et douloureux qu’ils défendirent également sur de nombreuses scènes hexagonales.


Le 4 mai dernier, après avoir largement teasé sur les réseaux sociaux par quelques images du studio, quelques notes, une adresse bandcamp puis la sortie d’un clip du premier morceau au titre évocateur et éponyme de l’EP (  What we’ve drawn  ), Fuzeta a sorti après plus d’un an sa nouvelle pépite.

Déception : ce n’est pas encore l’album annoncé depuis la fin de la tournée de 2017, mais un 4 titres. Frustration.

Frustration également après l’écoute des morceaux qui tapent dans le mille.

Après avoir pris le temps de peaufiner pendant des mois les sons et le mastering, le rendu est chaud, vaste et brillant, qu’on regarde presque douloureusement, comme un soleil de midi miroitant sur l’océan.

Comme l’annonce le groupe, ces 4 morceaux parlent de destinées, d’amour et d’été.

Signature de Fuzeta, les voix sont souvent doublées à l’unisson voir triplées en harmonies ténues et colorées. La voix lead de Dorian est rarement solo.

Dans ces quatre (master) pièces on trouve une presque comptine enfantine What we’ve drawn. On apprécie, servi par une compo toute en dentelles aux envolées émouvantes qui pousse à succomber illico à la touche « repeat » I could never follow you. On décèle aussi des sentiments purs empreints d’une vraie générosité sur Anywhere you gonna go.

On finira cette petite promenade en Algarve bretonnante interloqué par une intro guitare/voix type feu de camp, qui se transforme en 2’31 en un hymne surprenant. Mix entre un all you need is love « beattlesien » scandé par des voix aux aigus alternatifs voire tendus pour revenir à un Love is all de Roger Glover. Le tout est peu à peu submergé par un trop plein d’énergie coupé net avant l’orage (Summer calls like symphonie)… Étonnant et impressionnant de maitrise dissimulée.

Reconnaissable comme étant celui du groupe le son de cet E.P est allé encore plus loin dans la vérité. Choisissant le studio Kerwax, un des royaumes incontestés du vintage et de l’analogique, on est du côté organique et pur de la force. Ce choix artistique donne l’impression d’une vraie proximité, spécialement pour la rythmique et ses adjuvants. Offrant ainsi son intimité, distribuant largement ses émotions, presque régressif, What we’ve drawn permettra-t-il à Fuzeta de continuer son expansion ?

Car cet E.P qui ne serait donc qu’une mise en bouche est frustrant pour celles et ceux qui sont déjà conquis. Qu’en sera-t-il pour celles ou ceux qui n’ont pas succombé.e.s à la puissance évocatrice d’un Sunset, d’un Across (morceaux des anciens E.P à écouter d’urgence) ou n’ont pas été embarqué.e.s par l’énergie et le partage généreux du groupe sur scène ?

En attendant des nouvelles de Fuzeta et de l’album à venir, fermez les yeux et laisser vous rouler par les vagues d’émotions distillées par cet E.P. Courrez aussi les voir sur scène si vous en avez l’occasion. Coup de foudre garanti !

Bérénice


Groupe : Fuzeta
Album : What we’ve drawn
Label : Fuzeta
Date de sortie : 4 mai 2018
Genre : pop/rock altenatif
Catégorie : album rock

Total
26
Shares
Related Posts