Logo Sensation Rock

EMIGRATE, Silent So Long

Motor Music/2014

L’avenir de Rammstein flou et incertain, le guitariste Richard Kruspe émigre de nouveau avec le second volet de son émancipation (presque) solo, un album riche en participations de luxe.
Sept années séparent Silent So Long de son prédécesseur, on comprend alors mieux le titre de l’album. Kruspe se détâche de l’univers du combo allemand, même si celui-ci n’est jamais très loin, comme dans l’utilisation des synthés de Rainbow. On trouve des titres à la croisée du métal et de l’indus et où les plus nostalgiques d’entre nous y verront une petite ressemblance avec Gravity Kills (Giving Up). Si parfois l’album accuse des coups de mous – Born On My Own est assez faiblard par exemple et sent un peu le réchauffé – il n’en demeure pas moins que l’ami Kruspe sait y faire en titres efficaces. Le morceau d’ouverture Eat You Alive et son armée scandant des “hey” sonne très single de Marilyn Manson, et comme par hasard, ce dernier s’invite sur Hypothetical, titre glauque et apocalyptique à souhait. Le point fort de Silent So Long demeure justement en ces collaborations, du légendaire Lemmy Kilmister sur la très speed Rock City à Jonathan Davis qui vient faire écho de sa voix sur la chanson éponyme, en passant par Peaches qui amène plein de tension sexuelle à Get Down.
Une deuxième production réussie d’Emigrate, qui comblera l’absence des rois du métal made in Germany.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :