Logo Sensation Rock

L’ALBUM OUBLIE : J. TILLMAN, Singing Ax

Western Vinyl/2010

Disponible uniquement en vinyle et téléchargement : westernvinyl.com.

Fear Fun, le premier album de Josh Tillman sous le nom farfelu de Father John Misty aura marqué les esprits dans cette rédaction, dévoilant un songwriter s’affranchissant de ses cheveux longs, de sa barbe et surtout de ses morceaux folk intimistes et mélancoliques au profit d’un registre nettement plus ouvert et accessible, mais pas moins inspiré. En attendant des nouvelles de Father John Misty, 2013 sera l’occasion de revoir la discographie de l’Américain, à travers cette rubrique “l’album oublié”. Il n’aura fallu que trois jours à Josh Tillman pour enregistrer son septième album, au titre imagé, Singing Ax. En parallèle de sa carrière de batteur chez les fameux Fleet Foxes (on est en 2009-2010 et le groupe de Seattle connait un succès grandissant et personne n’envisage le départ de Tillman), le prolifique songwriter s’est rendu chez Steve Albini et a plié en un tournemain la production d’un très bel ouvrage, quasiment dénué d’arrangements.
En effet, hormis pour quelques titres, dont l’élégiaque Three Sisters, ornés de nappes de mellotron et de quelques percussions, c’est Tillman et sa guitare qui nous accompagnent le temps d’une dizaine de chansons, tel le funambule Nick Drake enregistrant, lui aussi, un mythique Pink Moon, au début des années 70 (Diamondback et Tillman’s Rag, deux titres
fantastiques joué en accords ouverts). Au fil de morceaux proches de la pureté (Love No Less Worthy, Maria, Our Beloved Tyrant…), on voyage entre poésie et mysticisme intemporels, porté par la voix de Josh Tillman, l’un des trésors à demi-enfouis du folk américain s’étant depuis envolé vers de nouveaux paysages.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :