Logo Sensation Rock

PIERS FACCINI, My Wilderness

Tôt Ou Tard/Wagram/2011

Deux ans, c’est long quand on attend des nouvelles d’artistes comme Piers Faccini. L’Italo-Anglais qui a élu domicile en France revient enfin avec son quatrième album.

On le sait, Piers Faccini est un voyageur (le patchwork de cartes de la pochette est d’ailleurs là pour le démontrer). Et il nous invite par sa musique à nous évader avec lui. Car en effet si la base de ses compositions est folk (comme le premier titre No Reply ou encore And Still The Calling, certainement le morceau se rapprochant le plus de sa précédente production), les arrangements de My Wilderness proviennent résolument de la musique orientale. Celle-ci était d’ailleurs déjà présente sur Two Grains Of Sand mais ne prenait pas autant d’ampleur que sur ce nouvel opus.
Trouvant l’alchimie parfaite pour ne pas tomber dans un vulgaire album estampillé “musique du monde”, il nous envoûte avec ses rythmes lancinants (The Beggar & The Chief) et
même sa voix prend parfois des accents ensoleillés (Three Times Betrayed). Une châleur émane de chaque composition, des plus dansantes (Tribe, Dreamer) aux plus posées (Say But Don’t Say) ou même dans les moments plus sombres (The Branches Grow).

My Wilderness est donc le métissage parfait entre le folk et la musique orientale. Musicien, peintre, photographe, beau gosse, cet homme a vraiment tout pour susciter l’admiration.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :