Logo Sensation Rock

BEN HARPER, Give Till It’s Gone

Virgin/ EMI/2011

La parenthèse Fistful Of Mercy refermée, Ben Harper revient avec un album dans la même veine que White Lies For Dark Times.
Le tatoué nous avait habitués à changer de style et de musiciens à chaque opus. Et pourtant, pour cette livraison 2011, les Relentless 7 sont une nouvelle fois de la partie bien que non crédités sur la pochette.

Début en douceur pour cette dixième réalisation avec Don’t Give Up On Me Now, un slow rock efficace mais sans surprise. A vrai dire, “sans surprise” est certainement le qualificatif qui convient le mieux à ce disque. La mécanique est bien huilée, Ben démontre qu’il possède toujours ses facilités d’écriture, mais on ne peut pas dire que l’originalité soit de mise. Feel Love par exemple a déjà été entendue. Clearly Severely est très proche de Shimmer & Shine du précédent album.

La surprise, car il y en a une quand même, est la présence de Ringo Starr, l’ex-Beatles, sur le diptyque Spilling Faith/Get There From Here. Starr étant co-auteur des morceaux, la construction et les arrangements sont dignes d’une compo des Quatre de Liverpool. Cependant, en écoutant une telle mélodie à notre époque, on ne peut s’empêcher de penser qu’elle aurait pu être écrite par un des frangins Gallagher. C’est donc plus une collaboration de prestige plutôt qu’une révélation artistique que nous livrent les deux artistes.

Give Till It’s Gone
saura tout de même plaire aux fans de Ben Harper qui lui pardonneront cette petite baisse de régime. Ce disque semble plus taillé pour le live que pour une écoute de salon. A vérifier cet été sur les festivals.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :