Logo Sensation Rock

THE CAVE SINGERS, No Witch

Jagjaguwar/Differ-Ant/2011

Placer un mot imposé dans une phrase ou un article n’est pas toujours une mince affaire. Faire sonner sa musique comme aucun autre groupe, non plus. Cave Singers, un groupe de Seattle qui débouche plus qu’une poire à lavement, a sorti il y a peu son troisième album, No Witch.

On sait en regardant la pochette de ce nouvel album que les Cave Singers ne font pas les choses comme tout le monde. Ce qu’est en train de faire le mec torse nu debout sur une table, ça, c’est plus difficile à dire. Si l’on se penche sur les chansons de No Witch (“pas de sorcière”), celles-ci nous entraînent vers un univers folk et psychédélique, avec la voix nasillarde de Pete Quirk en guise d’éclaireur. De psychédélisme, il est souvent question ici, Outer Realms pourrait être échappée des sessions de Sergent Pepper des Beatles, Haller Lake sonne comme du Devendra Banhart mais en accéléré. Et là où le groupe se démarque c’est dans le grain de folie qu’il semble assumer complètement. Le très country All Lands Crabs & Divinity Ghosts vous fera danser la danse de St Guy comme chez les Two Gallants. D’ailleurs, la voix de Quirk pourra évoquer celle de Adam Stephens ou même celle Jack White. Plus loin, le son devient carrément garage (Black Leaf, No Prosecution If We Bail), parfois très 70’s (Falls, Clever Creatures et leurs accents stoniens).

Parmi les autres réjouissances, on compte le titre débutant l’album, Gifts & Rafts, où tourbillonnent les violons et de bien jolis choeurs. Et puis cette savoureuse ballade jouée en fingerpicking, Distant Sures.
Cave Singers, un groupe à suivre, donc.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

TWIN SISTER, In Heaven

Domino Records/PIAS/2011 Après un double EP (Vampires With Dreaming Kids/Color Your Life) paru l’année dernière, ce quintet venu…
%d blogueurs aiment cette page :