Logo Sensation Rock

EDITORS, The Weight Of Your Love

Play It Again Sam/PIAS/2013

Changement de line up, de son, de pays: Editors chamboulent tout pour repartir sur de meilleurs auspices après une période de trouble.Les Anglais ont donc traversé l’Altantique pour réaliser leur nouveau disque qu’ils voulaient avec un gros son, à “l’Américaine”, se détachant un peu de la vague britannique à laquelle ils semblaient appartenir.
On se lance dans The Weight Of Your Love et on se dit: “Tiens, mais j’ai déjà entendu ça… Et puis ça aussi”. Oui, Editors piochent ici et là les idées et n’ont pas l’air de se cacher. Alors on voudrait bien faire un papier en faisant abstraction de toutes ses influences ou similitudes, mais on y reviendra sans cesse.
Un peu de U2, un peu de Simple Minds, un peu de “ouh ouh” à la Coldplay, un peu de Springsteen, un peu d’Arcade Fire (liste non exhaustive). The Weight Of Your Love est un album taillé pour la bande FM et certainement pour quelques stades, mais il montre vite ses limites. Si en trois pistes, on se dit qu’on va passer un moment certes pas très excitant mais pas pour autant déplaisant (The Weight et Sugar dans le genre messe noire sont réussis, A Ton Of Love est un single en puissance) mais ça se gâte ensuite. Des ballades insipides et anecdotiques, avec des cordes faisant office de remplissage (ou avec lesquelles on ferait bien un noeud coulissant) qui ne rendent pas hommage aux influences nommées par le groupe (puisse le Boss ne pas entendre Nothing ou Two Hearted Spiders).
On sort quand même Hyena et Bird Of Prey du lot, en tant que titres indie bien sentis et directs, sinon on ne va pas s’attarder plus. Pour résumer, avec The Weight Of Your Love, Editors piochent les idées chez ses contemporains pour faire comme eux, mais en moins bien.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :