Logo Sensation Rock

MORIARTY, The Missing Room

03 JUILLET 2011

../4.bp.blogspot.com/-1p0BgyvbTTQ/TYE9a9hlytI/AAAAAAAAE7M/avxoYr7Um7A/s400/moriarty-the_missing_room-300x300.jpgAir Rytmo/L’Autre Distribution/2011

Avec un label tout neuf, Air Rytmo (anagramme malin du nom du groupe), dont la création fait suite à une rupture de contrat avec Naïve, Moriarty revient, une poignée de nouvelles chansons sous le bras.
Depuis ses débuts, le groupe franco-américain a pas mal bourlingué et défendu son premier album, Gee Whiz But This Is A Lonesome Town (Naïve/2007) à travers de nombreuses dates, des tournées sur tous les continents, écoulant plus de 150 000 exemplaires.
Les morceaux de The Missing Room ont en fait vu le jour sur scène, inversant le schéma classique album/tournée. Puis, après l’enregistrement, Moriarty se sera détourné des majors pour voler de ses propres ailes, via la création d’un label et travaillant à présent avec une petite maison de distribution. Mais, rien n’est perdu, au contraire, dès I Will Do, on se dit qu’on est entre de bonnes mains, celles de musiciens aguérris et inspirés. Le propos reste le même, porté par la personnalité et la voix de Rosemary, Moriarty continue de conter des histoires avec leurs chansons composées à l’ancienne. Isabella remplit aisément sa fonction de single en puissance que les radios diffuseront largement. On trouvera aussi sur ce disque une très bonne folksong, Beasty Jane.
D’une certaine manière plus pop ou disons plus accessible ou moins théâtral, et plus efficace au début qu’à la fin, The Missing Room déroule son lot de morceaux où l’onirisme est de mise, mêlant vieilles guitares, harmonica, contrebasse et accordéon, voyageant et nous faisant voyager entre folk, blues et jazz, parfois. Ici, c’est l’essentiel qui est obtenu, qui différencie ce disque du précédent et qui fait de lui une bonne raison de suivre Moriarty.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

SPECTRALS, Sob Story

Wichita/PIAS/2013 Secondé par la moitié de Girls Chet “JR” White, Spectrals sort un second album catchy à l’effet…
%d blogueurs aiment cette page :