Logo Sensation Rock

Hundred Reasons, Glorious Sunset

Le quatuor britannique Hundred Reasons est de retour avec Glorious Sunset, son cinquième album distribué par SO Recordings.
Un long laps de temps s’est écoulé depuis le dernier effort du groupe intitulé Quick The Word, Sharp The Action paru en 2007.
Une petite présentation d’Hundred Reasons s’impose.
Ce quatuor a vu le jour à la fin des années 90, ses membres étant originaires d’Aldershot (Hampshire) et de Teddington (Sud-Ouest de Londres). Il se compose de Colin Doran au chant, Larry Hibbitt à la guitare et aux chœurs (celui-ci est aussi producteur), Andy Gilmour à la basse et d’Andy Bews à la batterie. Précisons que Paul Townsend, qui fut guitariste, a définitivement quitté le groupe en 2012.
Les quatre premiers albums d’Hundred Reasons sont : Ideas Above Our Station (2002), Shatterproof Is Not A Challenge (2004), Kill Your Own (2006) et Quick The Word, Sharp The Action (2007).
Avec Hell Is For Heroes, Hundred Reasons fût l’un des fleurons de la scène post-hardcore des années 2000, obtenant des succès prometteurs avant ce long arrêt entre 2007 et cette année 2023. Cependant, les membres du quatuor ont évolué dans des projets divers et parallèles à Hundred Reasons. Ainsi par exemple, entre 2017 et 2019, Colin Doran et Andy Gilmour ont constitué le duo Undead Raisins. Petit clin d’oeuil à leur ancienne carrière certainement !

Alors que la cause semblait entendue, que plus personne n’osait y croire, Hundred Reasons a décidé de revenir en force en ce début d’année. Tout d’abord à coups de singles successifs (“Replicate”, “The Old School Way” et plus récemment “So So Soon”. Puis “Glorious Sunset” a été annoncé, débarquant ce 24 février.

Les singles dévoilés en éclaireurs avaient déjà aiguisé notre curiosité et attisé notre impatience quant à ce futur album des britanniques. “Replicate”, par ses notes de violon et de piano ainsi que son chant à la Counting Crows, laissait présager un changement de style du quatuor, un adoucissement. Or, il n’en a rien été puisque “The Old School Way” et “So So Soon”, explosifs et bien rock, mettaient en exergue la montée crescendo en puissance de la bande à Colin Doran. On pouvait alors imaginer un album aux morceaux dynamiques, entêtants et rentre-dedans. D’aucuns se prennent même à comparer “The Old School Way” et “So So Soon” à des anciens morceaux des Killers (vocalement surtout), “Somebody Told Me” en tête. On ne saurait contredire ce point de vue, le côté pop d’Hundred Reasons cru 2023 s’avérant indéniable. Pourtant, le quatuor d’Aldershot/Teddington prouve qu’il reste avant tout une formation d’obédience rock. On ne renie pas son ADN !

La musique d’Hundred Reasons fait mouche dès la première écoute d’un morceau, ne laisse pas indifférent. Rythme endiablé, riffs acérés de guitare et chant articulé sont au programme des 10 morceaux constituant Glorious Sunset. C’est d’ailleurs le percutant morceau éponyme qui entame tambour battant les hostilités, suivi des non moins décapants “New Glasses” et “It Suits You”. Trois morceaux au cours desquels le quatuor britannique sort l’artillerie lourde, le rock sans fioritures faisant rage. “Glorious Sunset”, “New Glasses” et “It Suits You” confirment le potentiel d’Hundred Reasons entrevu sur “The Old School Way” ou “So So Soon”. Colin et sa petite clique placent la barre très haut et marquent le rock de leur empreinte, laquelle n’est pas près de s’effacer !

Replicate”, plus pop, semble calmer quelque peu les ardeurs du quatuor car, pour un temps, les grosses guitares sont mises sous l’éteignoir au profit du piano et du violon, signifiant par-là qu’Hundred Reasons est capable de s’exprimer dans un registre plus soft, celui par exemple de “Counting Crows”. Mais la douceur, sur Glorious Sunset, se veut éphémère et a donc une fin. L’étourdissant “Done” sonne en effet le retour aux sonorités rock et aux guitares qui grondent. Hundred Reasons, malgré cette longue absence discographique, n’a rien perdu de son mordant et sont à l’apogée de leur art. Les grands connaisseurs du quatuor britannique déploreront un certain délaissement de ses aptitudes post-hardcore mais l’efficacité des morceaux de Glorious Sunset ne peut être remise en cause. Colin, Larry et les deux Andy frappent fort, toujours prêts à en découdre.

En dépit d’un tempo plus lent et relâché, “Right There With You” et “Insultiment” demeurent plus que jamais dans une veine rock. Sans être les morceaux les plus influents de cet album, “Right There With You” et “Insultiment” ont le mérite de le rendre attrayant, attractif et varié. Power pop et rock, chez Hundred Reasons, font bon ménage !

Le tryptique sulfureux se profile enfin, à savoir “So So Soon”, “The Old School Way” et “Wave Form”. Ces trois morceaux musclés constituent un véritable feu d’artifice, un bouquet final en apothéose ! Pas de faiblissement pour Hundred Reasons, les rockeurs so british en avaient encore sous la pédale ! “So So Soon” et plus encore “The Old School Way” marqueront, à n’en pas douter, cette année de rock par leurs paroles entêtantes et leur tempo virevoltant.

Pour Hundred Reasons, Glorious Sunset est le constat d’un retour gagnant, celui d’une formation que l’on disait perdue pour le rock à perpétuité. Revenir sur le devant de la scène après 16 ans de disette discographique était déjà un exploit, nous gratifier d’un somptueux album en est un autre, bien plus colossal celui-ci. Glorious Sunset, cinquième effort d’Hundred Reasons, est bien loin d’avoir dit son dernier mot et pour ce génial quatuor britannique ce n’est que justice !

Glorious Sunset : le retour en fanfare d’un groupe à l’énergie rock époustouflante !

Notre sélection : The Old School Way, It Suits You, Done, New Glasses.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

GUANO APES, Offline

Epic/Columbia/2014 Nouvelle production dans l’indifférence générale d’un des flambeaux du rock germanique du siècle dernier, 3 ans après…