Logo Sensation Rock

EF We Salute You, You And You

Après une pause longue de 6 ans, le quatuor post rock suédois EF revient saluer ses fans avec un nouvel opus précisément intitulé We Salute You, You And You, paru le 4 novembre chez Pelagic Records.
La formation originaire de Gôteborg s’était fait connaître en 2006 avec Give Me Beauty Or Give Me Death, un premier album ayant marqué les esprits.
EF, c’est tout bonnement l’addition d’influences variées, s’étalant d’Explosions In The Sky à Mogwai, maîtres incontestés du genre.

Depuis une apparition au Pelagic Fest de Berlin en 2018, EF s’était retiré du monde musical pour diverses raisons (maladie de l’un des membres, achat d’une entreprise ou encore fondations de familles). Puis, sans crier gare, une certaine pandémie est passée par là, ravivant l’inspiration et l’énergie créatrice du quatuor. Ce petit monde s’est alors réuni pour mettre toutes les idées en commun, tant et si bien que les efforts débouchèrent sur l’étape de l’enregistrement au studio Nacksving où, un an durant, les membres d’EF se confinèrent avec le producteur Kim Ruiz pour donner corps à un ensemble cohérent de morceaux, lesquels se partagent entre instrumentation rock (batterie, guitare) et quelques nappes de cuivres comme de cordes incorporées çà et là.

Dixit le batteur d’EF Niklas Aström, le premier morceau enregistré de l’album fut “Hymn Of”, second single dévoilé après “Moments Of Momentum”.
Hymn Of”, toujours selon Niklas Aström, ramène EF vers ses débuts en 2006, à l’époque faste du post rock où celui-ci faisait l’unanimité.
« Une main de fer dans un gant de velours » est l’expression qui caractérise le mieux la musique de ce quatuor suédois, un alliage de mélancolie et de brutalité musicale lorsqu’on ne parle pas d’émotion et d’agressivité. “Moments Of Momentum”, longue autant que lente ballade, est le morceau qui décrit de la plus parfaite manière ce melting-pot d’ambiances contrastées du répertoire d’EF : une intro dédiée au piano puis, au fil du morceau, une montée crescendo en puissance jusqu’à l’apothéose rock finale.

We Salute You, You And You marque pour EF un nouveau tournant, évolution s’expliquant par l’ajout de parties chantées et cela dans l’intégralité des morceaux. Dans “Hymn Of ” par exemple, ces superbes chœurs se transforment d’un seul coup en véritables orgies vocales, en hurlements et incantations screamo. « Nous n’avions encore jamais hurlé » explique Aström, justifiant ce soudain bouleversement par un besoin de rendre l’ensemble le plus logique et cohérent possible, en un mot homogène.

We Salute You, You And You ne comporte certes que sept morceaux mais, pour nombre d’entre eux, de longue durée. Ainsi “Hymn Of ” fait 9 minutes 23, “Apricity” ne compte pas moins de 7 minutes 50 ou encore “Chambers” qui nous gratifie de 9 minutes 44 de plaisir intense. Un total qui se chiffre à 44 minutes.

Wolves, Obey”, parmi toutes ces ballades accrocheuses et émouvantes, fait figure d’intrus dans le sens où ce morceau se révèle rythmé et sophistiquement orchestré : cuivres, guitare, batterie mais aussi et surtout de furieuses lignes de basse. L’influence Archive n’a jamais été aussi flagrante que dans la musique d’EF, le quatuor suédois excellant dans l’art de pondre des morceaux où émotion rime avec passion, mélancolie avec folie. Chez EF, on s’autorise toutes les facéties et acrobaties musicales, on va dans tous les sens et dans toutes les directions !
Niklas Aström et sa bande peuvent s’enorgueillir du travail fourni, bien aidés dans cette tâche il est vrai par le producteur Kim Ruiz et, dans une certaine mesure, Magnus Lindeberg qui s’est chargé du mastering de ce nouvel album. Le sentiment du devoir accompli, c’est ce qui doit de façon sûre prédominer pour le quatuor de Göteborg, ce qui valait la peine pour EF de sortir de leur retraite et d’ainsi mettre fin à ces occupations extra-musicales.

Avec We Salute You, You And You, les suédois d’EF nous livrent un post rock digne de ses plus belles heures de gloire, un album abouti du début à la fin où, force est de reconnaître, rien ne semble n’avoir été négligé. Et ce petit plus qui ne saurait dépayser les amateurs de grandes performances vocales, ces parties chantées qui offrent à chacun des morceaux un attrait supplémentaire, qu’elles proviennent d’une voix féminine seule ou de chœurs vibrants.

We Salute You, You And You : l’album de toutes les ambiances, de tous les contrastes. En résumé, le disque de tous les possibles !

Notre sélection : Apricity, Hymn Of, Wolves Obey, Leuven.

Total
8
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Read More

311, Universal Pulse

311 Records/ATO Records/2011 Déjà le 10ème album studio pour le groupe du Nebraska.Vétérans et survivants de la scène…
%d blogueurs aiment cette page :