Logo Sensation Rock

LIVE REPORT : Benjamin Biolay, jeudi 24 février, Micropolis, Besançon (25)

Biolay micropolis

Il est 20h, Micropolis, déjà bien rempli, trépigne d’impatience à l’idée de retrouver Benjamin Biolay sur scène. Le talent de la pop française s’apprête à nous faire découvrir son dernier album en live, le vrombissant “Grand Prix”.

Débutant son set par des titres issus de son dernier album, le musicien pose les fondations d’un live efficace et énergique. Entouré de musiciens talentueux, Benjamin Biolay régale en distillant son univers teinté de mélancolie. Visiblement, BB a l’air ravi d’être là ce soir, dans une Franche-Comté qu’il connait bien (il raconte avoir fait des stages de musique à Pontarlier lorsqu’il était plus jeune). Avec une énergie communicative, Biolay enchaîne ses succès, passant en revue sa grande discographie. Le premier point d’orgue arrive vite, dès que retentissent les cordes de La Superbe. Le public reprend en chœur les paroles de ce titre qui nous fait voyager. BB propose aussi quelques reprises, adaptées à sa façon, avec notamment Tous les cris les S.O.S de Balavoine ou encore Le Grand Sommeil d’Etienne Daho.

Une marée humaine se masse rapidement pour se déhancher devant la scène dès que débute Miss Miss. Le public ne pouvant plus se retenir d’être assis, ce qui est bien compréhensible. Pendant plus d’une heure, on a l’impression que le monde d’avant est de retour : les masques tombent, les gens dansent dans une ambiance bon enfant. Biolay se fait acclamer sur l’intense et incandescent Padam. 

Biolay ne triche pas, ne cherche pas à se cacher derrière des artifices mais il se livre et offre un show de haute volée. Ce soir, on a voyagé grâce aux synthés électro aux rythmes latinos, en passant par de belles ballades comme seul Biolay en a le secret. Benjamin Biolay aura conquis le public bisontin, chapeau l’artiste !

Nous sommes désolés de ne pas vous proposer de photos/vidéos du concert mais nous n’avions malheureusement pas l’autorisation, ce qui est bien dommage ! Sans doute que d’autres gros médias l’auraient eu.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :