Logo Sensation Rock

Black Label Society / Doom Crew Inc

Les américains de Black Label Society nous reviennent en force avec Doom Crew Inc, leur onzième album. Celui-ci fait notamment suite à Sonic Brew (99), Mafia (2005), Order Of The 
Black (2010) ou encore Grimmest Hits (2018).

La formation drivée par son chanteur et guitariste Zakk Wylde n'a pas fait, c'est le moins que l'on puisse dire, les choses à moitié. Au menu, du bon rock qui tape à la Black Sabbath, 
de surpuissants riffs de guitare et un dynamisme époustouflant. Zakk Wylde ne fut-il pas guitariste d'Ozzie Osbourne dans une autre vie?

Avec Doom Crew Inc, il y a de quoi écouter et se faire plaisir! 12 morceaux intenses et phénoménaux, d'une énergie à couper le souffle.

Certains morceaux tels que Set You Free ou You Made Me Want To Live commencent doucettement mais, surtout, ne pas se fier aux apparences parfois trompeuses car on a bien affaire 
avec les Black Label à du rock à l'état brut, brut de décoffrage!

Set You Free et End Of Days, les deux singles dévoilés, nous ont à merveille vendu le rêve espéré par ce LP. Black Label Society, c'est évidemment Black Sabbath et Ozzie mais aussi 
des influences Disturb, Metallica et même Corey Taylor, autant d'artistes et de groupes aussi à l'aise dans le hard-rock que dans le soft. On dit d'ailleurs souvent que les grandes formations 
hard/metal ont créé les meilleures ballades, Nothing Else Matters de Metallica en est le plus criant exemple.

Sur Doom Crew Inc, les ballades trouvent justement leur place, soit tout en bonnes guitares (End Of Days, You Made Me Want To Live) soit avec une guitare sèche et du piano comme 
Forever And A Day, Love Reign Down et Farewell Ballad qui conclut cet album en légèreté. Avec ces trois slows, on est très proches de Gary Moore ou de Corey Taylor dans Bother 
avec Stone Sour.

Doom Crew Inc démarre pourtant sur les chapeaux de roue avec le flamboyant Set You Free et un Zakk Wylde dont le seul but est d'en découdre au plus vite. Nous voilà plongés dans 
les plus belles heures de Black Sabbath dont l'ombre ne cesse de planer par le truchement de la voix de Zakk.

Brusque montée d'adrénaline et de testostérone avec le tonitruant Destroy And Conquer qui fait rugir les guitares et s’époumoner Zakk Wylde.

You Made Me Want To Live, par son entame de guitares aériennes et lancinantes, semble vouloir calmer le gaz, or il n'en est rien! C'est bien mal connaître ces américains à la forte 
personnalité et au sang chaud comme la braise qui, d'entrée de jeu, mettent le feu aux poudres en faisant cracher les guitares.

Le calme avant la tempête sur Forever And A Day, l'une des magnifiques ballades de Doom Crew Inc à l'instar de Love Reign Down.

Puis de nouveau les morceaux bien rentre-dedans s'enchaînent à la vitesse de l'éclair: Ruins, Forsaken, le très entêtant End Of Days bien sûr que l'on ne peut s'empêcher de fredonner 
dès la première écoute ou encore Gospel Of Lies d'une durée de 6 minutes 32, morceau le plus long après Farewell Ballad (6 minutes 39).

A l'image de Destroy And Conquer, Gather All My Sins sent le souffre et s'avère trépidant, comme interprété dans l'urgence absolue.

Quoi de mieux qu'une ballade pour mettre fin aux débats! C'est donc à Farewell Ballad que revient cet insigne honneur, gratifiant nos petites cages à miel d'un instant de détente des plus 
salutaires.

Avec cette fin d'année approchante, la pression ne se relâche pas pour autant. Les Américains de Black Label Society se font, par ce onzième opus, un devoir de le prouver. 
Doom Crew Inc est le symbole de ce retour fracassant de Zakk Wylde et sa bande, trois ans après Grimmest Hits.

Survolté autant qu'accrocheur, le rock de Black Label Society ne s'embarrasse nullement de fioritures.

Doom Crew Inc : un album résolument rock qui fait péter les watts et se déchaîner les guitares!

 
Total
0
Shares
Related Posts
Read More

311, Universal Pulse

311 Records/ATO Records/2011 Déjà le 10ème album studio pour le groupe du Nebraska.Vétérans et survivants de la scène…
%d blogueurs aiment cette page :