Logo Sensation Rock

Shannon And The Clams / Year Of The Spider

Shannon And The Clams nous revient par la grande porte, trois ans après le single à succès Back Street sur lequel, il faut l’avouer, nous avons tous versé notre petite larme. Sans faire de mauvais jeu de mot, ce génial morceau est extrait de l’album Onion paru en 2018, de quoi nous faire pleurer d’émotion!

En 2021, le combo américain originaire d’Oakland nous concocte Year Of The Spider, un album de 13 morceaux où soul côtoie rock n’roll autant que folk psyché.

Shannon And The Clams, c’est surtout la voix gouailleuse et rocailleuse de Shannon Shaw qui a déjà prouvé son talent en solo, un timbre de voix que l’on pourrait aisément comparer à celui d’Asaf Avidan. Shannon n’est tout de même pas seule à porter le groupe car Cody Blanchard, guitariste de formation, l’accompagne au chant de fort belle façon. On peut notamment entendre Cody sur Midnight Wine, en chœurs avec Shannon.

On entre de plain-pied dans l’album sur une ambiance western avec Do I Wanna Stay, pas de doute on est bien en présence d’une formation purement américaine. Dans Do I Wanna Stay, Shannon And The Clams cherche à se renouveler et à nous emmener vers d’autres expérimentations.

La soul prend pourtant rapidement le relais sur Midnight Wine très rythmé, la ballade In The Hills, In The Pines ou encore Godstone, sans évidemment oublier le morceau éponyme Year Of The Spider.

On remarque également de nombreuses influences surf rock à la Ponta Preta, lesquelles sont matérialisées par des orgues et des guitares 60’s se répondant à la perfection, comme on dit du tac au tac. Mary, Don’t Go en est un vibrant exemple, à l’instar de Leaves Fall Again ou Godstone.

Leaves Fall Again nous rappelle Back Street, par sa rythmique identique. Une compo qui ferait un tube parfait!

Sur Year Of The Spider, les ballades font mieux que se défendre, qu’elles soient soul, surf rock ou folk psychédélique: In The Hills In The Pines, Crawl, I Need You Bad mais aussi et surtout la somptueuse Snakes Crawls où se rencontrent surf rock 60’s et folk psyché, orchestration se partageant entre guitare mélodieuse et un soupçon de clavier. Ce morceau de 3 minutes 17 est, de très loin, le meilleur de cet album. Avec Snakes Crawls, Shannon And The Clams touche et émeut son auditoire en plein cœur, au même titre qu’All Of My Cryin’, voire même Vanishing qui sert de clap de fin à ce Year Of The Spider.

Petit hommage aux Beatles véhiculé par Flowers Will Return où il n’aurait pas été choquant de poser la voix de John Lennon.

Avec 13 compos aussi rafraîchissantes les unes que les autres l’été, par le biais de Year Of The Spider, joue les prolongations. Tantôt émotive, tantôt capable d’excentricités, la voix de Shannon Shaw fait rayonner l’album de son merveilleux aplomb. Dès lors, il sera impossible de passer à côté de ce Year Of The Spider qui ne peut, n’ayons pas peur des mots, laisser qui que ce soit indifférent. On aime ou on aime pas, Shannon Shaw agace ou réconforte, Year Of The Spider existe bel et bien, prière donc de faire avec et d’accorder à cet opus la considération qu’il est en droit de mériter.

Total
1
Shares
Related Posts
Read More

COCOON, Welcome Home

Quatre longues années après la sortie de l’excellent second LP de Cocoon, intitulé Where the Oceans End, le…
Read More

GRAHAM COXON, A + E

EMI/2012 Retour au bruit et au bordel pour l’ex-guitariste de Blur, après un album folk épuré réussi. Chacun…
%d blogueurs aiment cette page :