Logo Sensation Rock

Mad Foxes, Ashamed

Partons à la découverte d’un combo incroyable, qui va en étonner plus d’un. Il s’agit de Mad Foxes, trio originaire de Nantes.
Mad Foxes fut d’abord un duo formé de Lucas (chant et guitare) ainsi que d’Elie à la batterie, les deux musiciens jouant ensemble depuis 2008. Puis Arnaud est arrivé à la basse en juillet 2020.
En 2018, est paru l’album Desert Island Wish, lequel n’a pas rencontré un franc succès. C’est leur second opus intitulé Ashamed qui devrait tout changer pour les nantais, un certain Jimmy Fallon étant passé par là.
C’est en écoutant la radio KEXP Seattle que l’animateur de l’émission The Tonight Show Starring est littéralement tombé sous le charme de Mad Foxes et a tout simplement décidé de les inviter. L’émission étant diffusée durant midi sur Canal Plus, le trio a pu bénéficier d’une fenêtre de vision en France et gagner en popularité pour devenir, en un rien de temps, le groupe dont tout le monde parle, qui fait le buzz!
Ce second album Ashamed est paru sous le label indépendant El Muchacho Records, produit et mixé par les soins de Christophe Hogommat qui s’est occupé, entre autres, des formations Wizard Must Die et Dust Lovers.

Ashamed est à l’image de Mad Foxes, un savant mélange des genres musicaux. On passe sans coup férir du post punk britannique au grunge de Seattle avec une escale dans la folke.
Les influences s’étendent de Slaves, Shame à Von Pariahs (tiens, des nantais aussi) sur quelques morceaux.
Lucas fait ce qu’il veut de sa voix: punk et criarde sur l’entraînant Crystal Glass, caressante sur Sights ou la splendide ballade folke Dear Mother’s Eyes en simple duo guitare acoustique/voix.
On décèle également, dans le chant de Lucas, quelques intonations à la Damon Halbarn, par exemple dans la ballade électrique Sights, le morceau éponyme Ashamed qui inaugure l’album ou encore Home, autre compo lente à la guitare électrique.
Ashamed, par ses 11 morceaux, nous offre un grand voyage à travers les styles, allant dans tous les sens et toutes les directions. C’est dire si le grand Jimmy Fallon a eu du flair sur ce coup, se posant en véritable dénicheur de talent.
Polyvalent Mad Foxes certes mais tout de même avec un goût plus prononcé pour la rage du post punk britannique à la Slaves (Crystal Glass, Charlie, Gender Eraser) Idles bien sûr mais aussi The Murder Capital dans Propeller dont les premières notes ne sont pas sans rappeler More Is Less, le morceau étant d’ailleurs basé sur le même tempo que ce single de The murder Capital.
Mad Foxes, c’est la voix de Lucas et plus encore des guitares qui pètent, qui grattent, qui envoient du lourd. Même dans les morceaux considérés comme ballades elle est omniprésente, tels que Sights, Home quand on ne parle pas des compos trépidantes du genre Charlie et Gender Eraser, voire Fear Of Love.
On ne pourra accuser ce sémillant trio nantais de tourner en rond, de s’enfermer dans un shéma donné de musique, preuve en est la voix de Lucas capable de hurler « Crystal Glass » avec toute sa rage autant que de chanter avec douceur « Dear Mother’s Eyes. «  Sur Patience et Sights, la voix est également loin d’être forcée et hurlante, signe qu’elle s’adapte à toutes les situations.

Si Jimmy Fallon n’avait pas entendu Mad Foxes sur KEXP Seattle, les choses auraient-elles évolué aussi favorablement pour ce trio nantais? Cela, on ne le saura jamais! Toujours est-il que l’horizon s’éclaircit pour Lucas, Arnaud et Elie dont le standing devrait s’en trouver bouleversé dans l’univers du rock français. Von Pariahs s’y est fait une place au soleil et un nom, Mad Foxes est sur la même voix car, à Nantes comme à Rouen ou encore à Lyon, on aime et soutient le bon rock.
Mad Foxes a d’ailleurs partager la scène avec des groupes tels que We Hate You Please die et MNNQNS de Rouen. Pour ce qui est de l’avenir en concerts, une tournée hexagonal est prévue pour les nantais en septembre mais aura-t-elle bien lieu? Bien malin qui peut l’affirmer.
Dans cette éventuelle attente, un LP de 11 morceaux peut toujours s’écouter à foison et sans modération!
Ashamed de Mad Foxes, l’album de la consécration pour ce super trio nantais et qui fera, à n’en pas douter, l’unanimité de toute la presse rock.
Slaves, Shame, Idles ainsi que The Murder Capital ont leur équivalent en France, c’est Mad Foxes, un petit trio nantais bourré d’énergie autant que d’inspiration!

Jean-Christophe Tannieres.

 

Total
25
Shares
Related Posts