Logo Sensation Rock

DEWOLFF, Wolffpack

Depuis 2018 et Thrust, pas une année ne se passe sans un album de Dewolff. Il y a eu un live en 2019 et surtout l’opus studio Tascam tapes l’an dernier. Cette fois-ci, le trio néerlandais constitué des frères Luke et Pablo van de Poel ainsi que de Robin Piso nous offre Wolffpack, un joli package de dix morceaux.

Pour ce Wolffpack, il est à signaler que des séances de travail ont eu lieu en Australie, très loin des terres bataves du groupe.

Ce nouvel effort se partage entre compos soul telles que l’on peut en trouver sur Tascam tapes et morceaux où les influences Deep purple/Birth of Joy font entendre leur voix. En effet, contrairement à Tascam tapes, les grosses guitares reviennent en force, à l’image de Thrust sur lequel, entre autres, figure California burning.

Les hostilités ne pouvaient pas mieux être entamées avec le single Yes you do qui signe le grand retour de Dewolff au rock 70’s : guitares, orgues façon Deep purple et Birth of Joy, la voix tonitruante de Pablo van de Poel pour diriger l’ensemble.

Sans fléchir, le trio hollandais poursuit sur sa lancée dans l’interprétation de Treasure city moonchild. On a alors confirmation, si l’on en doutait encore, que la bande à Pablo renoue avec ses premières amours, nous gratifiant du gros son rock qui fit ses lettres de noblesse et son succès.

Do me, superbe ballade soul, se profile à l’horizon, les grosses grattes faisant relâche mais un repos de courte durée car Sweet Loretta remet les bons riffs en circulation. On imagine sans mal que le morceau s’adresse à une certaine connaissance appelée Loretta, sans pour autant être un slow. Bien au contraire, le rythme s’avère trépidant.

On se rapproche de nouveau de Tascam tapes sur le très soul Half of your love influencé Curtis Harding.

Retour prompt au blues 70’s avec Lady J qui ne dure pas moins de 5 minutes 38, l’un des morceaux les plus longs de l’album avec Hope train ou encore Yes you do. À l’écoute de Lady J, on a vraiment l’impression de retrouver les grandes heures de Deep purple avec des compos longues durées.

Roll up the rise est du même acabit mais, petite déception, beaucoup moins fleuve.

Bona fide et RU savior ne présentent aucune surprise qui mérite d’être soulignée, simples morceaux dans lesquels se remarque un mélange de blues ainsi que de soul. De bonnes compos mais pas de quoi se taper la tête contre les murs !

L’épilogue de ce Wolffpack est Hope train et une durée de 5 minutes 22. À l’instar de Lady J, cette dernière compo nous procure un réel bonheur musical. Pourtant, le début de Hope train fait craindre une musique ennuyeuse et sans relief, se résumant à un duo entre une guitare acoustique et la voix de Pablo en caisse de résonnance, dans les conditions d’enregistrement direct. On se demande alors ce qu’ils nous pondent nos bataves, le trio nous rassurant cependant très vite pour nous offrir l’un des meilleurs morceaux de bravoure de cet album, disons même d’anthologie. Pour un bouquet final, c’en est un ! Dewolff nous plonge littéralement en pleine période 70’s. Des compos telles que Lady J et Hope train, on en redemande !

Tascam tapes n’était pas un mauvais album mais on n’y retrouvait pas vraiment la patte musicale de Dewolff. Le trio néerlandais avait sans doute voulu innover en faisant une escapade soul. Néanmoins, les grosses guitares que l’on aime chez Dewolff demeuraient aux abonnés absents mais, pour notre plus grand plaisir, elles sont de retour sur Wolffpack. On rêvait de réentendre un album en véritable style Dewolff, c’est désormais réalité avec ce nouvel opus et cela bien que quelques bribes soul de Tascam tapes subsistent encore. Le combo mené par Pablo van de Poil nous signifie, avec Qwolffpack, qu’il faudra compter avec lui cette année. Les néerlandais sont bien armés pour le succès!
Wolffpack : l’album de Dewolff avec un grand A!

 

  • Jean Christophe Tannieres

Artiste : Dewolff

Album : Wolffpack

Label / distribution : Mascot Records

Date de sortie : 5 février 2021

Genre : rock alternatif

Catégorie : album rock

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :