Logo Sensation Rock

ARCHIVE, With Us Until You’re Dead

Dangervisit/PIAS/2012

Nouveau disque et nouveau line-up, Archive transforme une bonne vieille règle bien connue en “on change souvent une équipe qui gagne”. En faisant souvent tourner les membres du groupe, le noyau dur Darius Keeler et Danny Griffiths explore depuis bientôt 20 ans le trip-hop, le rock, l’électro, le hip-hop et emporte l’adhésion du public quasiment à chaque fois
On les avait laissés avec deux albums sortis en 2009 (quelques mois d’intervalle) et issus de la même session d’enregistrement, Controlling Crowds et Controlling Crowds Part IV, Archive s’est donc à nouveau entouré de featurings d’horizons différents tels que Maria Q, Pollard Berrier, Rosko John – le MC de débuts – et la jeune et puissante Holly Martin.
C’est Wiped Out qui démarre les hostilités, déroulant un chant masculin hanté sur une rythmique trip-hop certes basique mais efficace. Après écoute des plages suivantes l’on s’aperçoit que le collectif anglais n’a rien perdu de sa puissance mélodique et sonique. Interlace accroche l’oreille rapidement, glissant vers nous à la manière d’une panthère, avec ce côté musique de film en plus. Stick In My Heart est un titre qui fait se répéter un motif électro qui s’enchaine à Conflict pour former un diptyque là aussi efficace. Puis Violently, le premier single, est donc l’occasion de présenter la nouvelle chanteuse intégrée au groupe, Holly Martin. Une voix soul très puissante qui se démarque des précédentes mais tire son épingle quand même. Et puis la montée calme de Calm Down, beau passage avec orchestre (où ce qui semble être un orchestre !). Plus mainstream, Silent fait donc un peu variet’ au milieu de tout ça. C’est peut-être un chant trop lyrique qui plante le morceau…Idem pour Rise.
Archive signe son retour avec un neuvième album varié, mêlant des morceaux sombres, mélancoliques et parfois cinématographiques à des titres plus accessibles, très orchestrés et emprunts de soul. Plutôt réussi.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

GRAHAM COXON, A + E

EMI/2012 Retour au bruit et au bordel pour l’ex-guitariste de Blur, après un album folk épuré réussi. Chacun…
%d blogueurs aiment cette page :