Logo Sensation Rock

Lady Bird, Brainwash Machine Setting

Nous les avions quitté lors de leur concert à la Kasbah de Coventry en décembre dernier (live report à retrouver ici): les trois membres de Lady Bird sont de retour avec le nouvel EP Brainwash Machine Setting !

Cette sortie est la deuxième du groupe après le très bon Social Potions paru en 2018 via le label du duo Slaves.

Avec Brainwash Machine Setting, Lady Bird nous propose un EP à leur image : plein d’énergie, mêlant guitare énervée et sensibilité, le tout à la sauce punk.

 

Le premier titre, Got Lucky, nous met tout de suite dans l’ambiance. L’intro à la batterie de Joe Walker nous indique très rapidement que nos cervicales vont être mises à rude épreuve. Il est vite rejoint par les riffs d’Alex Deadman et Sam Cox, la voix principale du trio. L’alternance de parties parlées (ou criées ?) et chantées est parfaitement mise en place pour créer ce titre entrainant. L’ensemble du morceau est un savant mélange de ce que les trois hommes savent faire de mieux et se termine dans un joyeux bazar paradoxalement très bien organisé.

 

Sans pause, nous enchaînons avec le tubesque WWW (Wicked War of the West). Les punks du Kent proposent ici une chanson qui aime “chatouiller le pieds de la reine des abeilles tout en partageant ses pensées et ses observations sur sa belle ruche et sa colonie obéissante”. Niveau musique, nous sommes sur un titre de grande qualité. Chaque partie est intelligemment construite pour nous faire bouger du début à la fin. WWW semble tailler pour le live, c’est typiquement le genre de morceau sur lequel nous voulons chanter à plein poumon en plein pogo dans fosse ! La fin de ce morceau, assez brusque, nous permet de reprendre quelques instant notre souffle avant la suite.

 

 

Pour continuer, c’est Beep Beep qui prend la suite. Dans la lignée des deux précédents, ce troisième titre nous gratifie de l’énergie des riffs qui le composent. Comme aime le faire Lady Bird, les changement de rythmes sont omniprésents. Nous n’allons pas nous en plaindre, loin de là, cela apporte un très bon dynamisme à ce morceau et donne un aperçu de la puissance que ce morceau peut avoir en live.

 

Nice DLC  clôture l’EP en beauté. En effet, il nous montre que les anglais maitrisent aussi les ballades plus douces. Armés de leurs guitares acoustiques et de leurs voix, les trois membres de Lady Bird referment ce deuxième effort sur ce titre musicalement plus léger que les trois précédents mais tout aussi agréable à écouter.

 

Avec Brainwash Machine Setting, Lady Bird confirment qu’ils sont l’avenir du punk anglais. Ils nous offrent un deuxième EP d’une grande qualité que l’on peut écouter en boucle sans avoir peur de se lasser. Ce trio est aussi généreux sur scène qu’en studio comme nous le prouve cette nouvelle galette que nous sommes impatient de découvrir en live !

 

Note : 9/10

 

EP : Brainwash Machine Setting

Artiste : Lady Bird

Date de sortie : 26 juin 2020

Genre : Punk, punk-rock

Label : Purple Stains/ JägerMusik

 

 

  • Louis Comar

 

Total
44
Shares
Related Posts