Logo Sensation Rock

AND YOU WILL KNOW US BY THE TRAIL OF DEAD, X : the godless void & other stories.

10 et 25, deux nombres ronds à l’honneur, pourquoi ? Parce que le nouvel et dixième album de …And You Will Know Us By the Trail of Dead, qui a pour titre X : the godless void & other stories, tombe à point nommé pour les vingt-cinq ans de carrière du combo basé à Austin (Texas). Trail of Dead n’avait rien sorti depuis 2014. A l’époque, l’opus du groupe emmené par ses deux fers de lances Conrad Keely et Jason Reece s’appelait IX (citons également Lost songs en 2012). Ce nouveau disque a été façonné de A à Z par Conrad Keely, la seule aide lui étant venue de l’ingénieur du son Charles Godfrey qui compte dans son écurie Yeah yeah yeahs et Of Montreal.

Conrad est manifestement l’homme clé de ce X : the godless void & other stories car il en a impulsé la genèse. Le compositeur natif d’Austin vivait depuis cinq ans au Cambodge quand, en 2018, il a dû rentrer contraint et forcé aux Etats-Unis. Keely aurait très mal vécu ce retour non programmé dans l’immédiat, meurtri dans sa chair et tombant dans une profonde déprime. Le Texan aurait également été inspiré par sa lecture de l’ouvrage de Steven Pressfield intitulé The war of art qui évoque les résistances rencontrées par les artistes, les entrepreneurs ou encore les athlètes dans leur objectif de franchir leurs propres barrières de création.

Mais venons-en à présent aux aspects musicaux de ce nouveau LP. Conrad Keely et Jason Reece se partagent les performances vocales et instrumentales (chant, batterie et guitare pour le tandem). Conrad chante sur un morceau et Jason prend la relève pour le suivant. L’intensité des albums précédents est toujours là, mais ce disque se veut plus accessible par l’apport bénéfique de touches plus mélodieuses, lesquelles supplantent les influences hardcore. Accents mélodieux par exemple sur Gone, le très oasisien Children of the sky et le court instrumental Eyes of the overworld. Et les morceaux bien péchus dans tout ça ?! Rassurez-vous, amateurs de rentre-dedans, de géniaux riffs de guitare, ces compos musclées et sulfureuses sont loin d’être considérées comme quantité  négligeable. Into the godless void et Who haunts the hunter, voire l’incroyable single Don’t look down en font partie. La patte Trail of dead se fait sentir à plein nez, on s’en prend plein les cages à miel ! De multiples influences coulent de source à l’écoute de cette galette. Oasis sur Children of the skyGravity ou encore All who wander. Into the godless void est lui fortement influencé par Frank Carter. Quant à Through the sunlit door, il fait ressortir des effets vocaux à la Ozzy Osbourne. On croirait aussi entendre Damon Albarn sur Don’t look down.

X : the godless void & other stories est de loin l’album le plus accompli de Trail of Dead pour la simple et bonne raison que les petits gars d’Austin ont bien voulu mettre de l’eau dans leur vin. Le style s’est humanisé, bonifié et les sonorités sont plus pop, le punk hardcore pur et dur étant resté au vestiaire. On ne va pas s’en plaindre car les 12 morceaux de cet album sont énormes d’intensité. Mais s’il fallait décerner des médailles à trois morceaux, elles seraient du même métal : l’or. Les heureux lauréates seraient Don’t look down, Children of the sky et Through the sunlit door. Trois superbes et géniales compos qui méritent d’être écoutées à volonté et jusqu’à plus soif. X : the godless void & other stories de …And You Will Know Us By the Trail of Dead, un LP à posséder de toute urgence dans sa discothèque!

-Jean-Christophe Tannieres

Total
23
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :