Logo Sensation Rock

GHOST, Prequelle

Ghost est de ces groupes qui déchaînent les passions, que l’on aime ou que l’on déteste, il est indéniable que la formation menée par Tobias Forge a quelque chose d’inimitable et de mystérieux. En tous les cas, ce n’est pas quelques ennuis eus avec la justice ces derniers mois qui vont arrêter Tobias Forge de composer, bien au contraire, et c’est moins de trois ans après Meliora que l’on retrouve le suédois et la nouvelle composition de Ghost pour découvrir Prequelle, le quatrième album du groupe.

 

Prequelle est composé de dix titres et débute par un morceau introductif d’une petite minute et vingt secondes, Ashes. Cela ressemble à une petite comptine chantée par des enfants, a cappella, avant que les instruments ne viennent s’ajouter pour proposer une instrumentalisation douteuse, quelque peu glauque et effrayante, donnant le ton à cet opus. Ashes est suivi de près par Rats, le premier single extrait de Prequelle, que l’on avait trouvé fort douteux à la première écoute. Finalement, dans la continuité des choses, le morceau se prête bien et sonne effectivement comme du Ghost -étonnant-. Avec un refrain détonateur et un solo de guitare que l’on aimerait savoir jouer, Rats s’annonce comme une évidence pour amorcer Prequelle et oublier totalement ce qui avait été fait auparavant. Tous aux abris, le Ghost nouveau arrive et c’est avec un son plus axé hard rock eighties que l’on découvre Ghost. Décidément, Tobias Forge ne fait que nous surprendre ! Et c’est loin d’être fini, en témoignent les huit pistes suivantes…

 

Faith nous ramène à un univers que l’on connaissait venant de Ghost, où les guitares vrombissent et le chant se fait plus naturel. See The Light débute comme une bonne ballade des années 80, celles que l’on appréciait chanter à tue-tête avec nos groupes chevelus préférés, mais que nenni ! Le refrain est évocateur, nous ne sommes pas là pour jouer aux billes : “Every day that you feed me with hate, I grow stronger.” (Chaque jour où tu me nourris avec de la haine, j’en grandis plus fort) Comme quoi, il a beau avoir eu quelques ennuis, Tobias Forge se relèvera toujours !

 

Et puis, là, l’ovni. Miasma. Ce morceau est inqualifiable, il faut juste l’écouter pour comprendre la folie empruntée par Tobias Forge. Un arrangement instrumental possédé, avec une rythmique guitaristique qui en ferait pâlir plus d’un face à une section rythmique basse-batterie improbable, tout ceci raccordé à une partie aux claviers que l’on saura apprécier à sa juste valeur, auditeur musicien ou non. Toute l’intensité du titre monte crescendo pour ne jamais redescendre et finir en apothéose avec une partie au saxophone !! Au saxo mes chers amis ! Eh oui, Tobias Forge repousse toujours plus les limites… On adore et on l’élit meilleur morceau de l’album de très très loin.

 

Dans la partie titres instrumentaux, nous avons également Helvetesfonster, que l’on classera plus dans le rock progressif avec des parties alternantes, et des instants calmes au clavier qui jouent avec nos émotions. Nous avions découvert Dance Macabre avec son clip filmé à partir d’un téléphone, où l’on peut voir de grands artistes de la scène rock et metal du monde entier danser en rythme sur ce titre, très catchy avec un refrain restant en tête, apportant joie et bonne humeur. Pro Memoria est également une magnifique ballade, qui n’est pas sans rappeler certaines des compositions précédentes de Tobias Forge… Witch Image également, d’ailleurs, les riffs semblent déjà vus et n’apportent pas cette touche de fraîcheur que l’on pouvait apprécier avec des titres comme Miasma ou Dance Macabre.

 

Enfin, Prequelle se termine sur Life Eternal, joli morceau faisant la part belle à l’aspect théâtral de Ghost, où les choeurs viennent clôturer en délicatesse un album aux influences multiples, que l’on saura apprécier peu importe notre degré d’amour pour Ghost. Nous reconnaissons à Tobias Forge un talent indéniable pour la composition, que nous avons désormais hâte de découvrir en live !

 

  • Marion ARNAL

Artiste : Ghost

Album : Prequelle

Label / Distribution : Loma Vista Recordings

Date de sortie : 1er juin 2018

Genre : hard rock, heavy metal

Catégorie : Album rock

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

Lux The Band, Gravity

Rares sont les formations rassemblant les nationalités. C’est précisément le cas de Lux The Band, groupe franco-américain. Sylvain,…