Logo Sensation Rock

PATRICE + NORAA, jeudi 19 janvier 2017, la Laiterie de Strasbourg (67)

Pour ce premier concert de l’année, c’est Patrice qui est chargé d’ouvrir la programmation 2017 de La Laiterie. L’affiche du soir est identique à celle de la dernière venue du chanteur allemand puisque c’est à nouveau Noraa qui assure la première partie. Le concert n’affiche pas complet, mais cela s’est joué à quelques tickets.

 

20h30, Noraa fait son entrée tout en timidité accompagnée uniquement de sa guitare. Les premières notes de la charmante allemande envoûtent le public. Son univers mêle la soul, la folk et quelques notes de reggae. Le tout nous rappelle une certaine Ayo, qui fut d’ailleurs la compagne de Patrice. A partir du deuxième morceau, Noraa utilise un looper afin de s’accompagner.

L’artiste qui arbore toujours un grand sourire, nous annonce que, contrairement à son habitude, elle va nous chanter une reprise de reggae car elle a eu cette chanson en tête toute la journée. Chose faite et le public, tout comme en 2014, reste toujours très réceptif. Elle se souvient justement de ce dernier passage, demandant au public si certains étaient présents. La jeune Noraa était alors malade et n’avait pu chanter que 3 chansons au grand regret du public. Ce souvenir qui reste pour elle un véritable cauchemar, lui est revenu lors de son arrivée à la Laiterie, provoquant un certain stress.

Noraa a une présence sur scène qui peut nous rappeler Selah Sue, avec qui Patrice a également chanté. Le set se termine déjà avec le titre By You. La chanteuse du soir quitte alors la scène toujours avec le même sourire sous les applaudissements du public. C’est un vrai bonheur que de la revoir à La Laiterie en pleine forme pour assurer le show par sa voix envoûtante.

Petite pause avant d’accueillir Patrice. Les lumières s’éteignent ne laissant que la pochette du dernier album projeté à l’arrière scène et les cris du public résonnent dans le public. Les musiciens de l’inventeur du Sweggae (bassiste, batteur, choriste, claviériste et DJ) font leur entrée suivis rapidement par le bondissant Patrice qui débute sur des titres de Life’s Blood, son dernier album. Place rapidement à d’anciens succès avec Boxes sur lequel Patrice lance son premier « Are You Ready to Jump », le public se mettant à sauter sur ces rythmes entraînants. Today, autre titre bien connu mais plus reggae suit, le public en reprenant le refrain.

Patrice mêle le reggae, le rock, la soul et propose même quelques passages rappés pour donner une musique qui donne vraiment envie de bouger. Un style bien particulier et très personnel qu’il a nommé Sweggae. Sur Cry Cry Cry, le chanteur laisse sa choriste nous montrer l’étendue de son talent sur l’introduction. Celle-ci avait jusque là animée la scène en dansant comme transportée par la musique. Il en est de même du bassiste qui ne se contente pas de jouer et met également l’ambiance.

L’artiste, influencé par le grand Bob, nous propose le plus connu de ses reggaes avec Everyday Good que chante également le public. Patrice, qui maîtrise les changements de rythme, passe du reggae à des percussions sur lesquelles ses musiciens se déhanchent, puis revient à un morceau plus calme avec Clouds qu’il chante sur le bord de la scène, laissant son micro derrière lui pour profiter des chants de la Laiterie.

Sur Sunshine c’est cette fois la batterie et le clavier qui sont mis en avant. Patrice s’exprime désormais longuement, expliquant que c’est la première fois que des arbres sont présents sur scène  et que ceux-ci seront ensuite replantés. Encore une première réservée à Strasbourg sur le très rythmée Burning Bridges, puisque le morceau est diffusé en direct sur Facebook Live, le public hurlant les « Wakey Wakey Clack Boom ». L’ambiance est folle dans la Laiterie mais elle va encore monter d’un cran car voilà Soulstorm, le plus connu des morceaux de Patrice. Le chanteur quitte alors la scène, laissant ses musiciens terminer sur un solo de batterie avant de s’éclipser eux aussi.

 

Le rappel est bruyant et Patrice fait son retour, mais cette fois il n’est pas sur scène. Il se présente au niveau de la régis avec son DJ et propose un petit song clash avec le reste du groupe, revenu eux à leur place. Le public aime cette interaction et ne manque pas de le faire entendre, en criant et tapant dans les mains. Patrice termine ce song clash en reprenant Ma Benz d’une voix bien grave. Patrice reste là pour jouer We Are the Futur puis quitte la salle.

Le public en redemande et Patrice revient une nouvelle fois, il est maintenant seul sur scène avec sa guitare pour deux morceaux plus acoustique. Son groupe le rejoint pour un dernier titre avant de s’éclipser définitivement après deux heures de show.

 

Quelle belle ambiance pour cette première soirée 2017 de La Laiterie. Tout a commencé avec la jolie Noraa qui nous a envoûté en mêlant soul, folk et reggae. Patrice a ensuite mis le feu à la salle strasbourgeoise avec son style unique, faisant bouger le public, bien aidé par sa choriste et son bassiste, toujours la pour mettre l’ambiance.

 

  • Julien VERET
Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :