Logo Sensation Rock

PETER HARPER, mardi 17 janvier 2017, PDZ, Besançon (25)

Peter est le plus jeune des frères Harper. A l’instar de son frère Ben, Peter a un talent immense et une générosité sans fin. Le musicien californien qui distille une musique soul et folk salvatrice était de passage à Besançon pour notre plus grand plaisir.


Il est un peu plus de 21 heures lorsque Peter arrive sobrement sur la petite scène des PDZ, accompagné par les applaudissements d’un public déjà prêt à se laisser emporter dans son univers teinté de soul.

L’artiste entame alors le premier morceau du set intitulé Take It Home, titre qui ne manque pas de nous faire chavirer instantanément à travers le grain de voix rauque et à fleur de peau de Peter. L’ambiance est bon enfant, le musicien semble prendre beaucoup de plaisir à répondre présent ce soir et à distiller, sans artifice, son répertoire a un public assez réceptif.

Peter a grandi entouré des nombreux
 instruments
 du Folk
 Music
 Center, 
célèbre magasin de musique fondé
 par
 ses grands-parents 
en
 Californie 
à 
la 
fin
 des 
années
 50. On ressent dans ce même homme une humanité sans faille ainsi qu’une gentillesse sans limite. Peter est également un artiste engagé, qui prône des valeurs fortes inculquées par sa famille depuis son plus jeune âge. Que ce soit le partage, l’échange, l’amour et l’entraide, Peter nous envoûte durant une heure et demi tout en faisant passer des messages.
Les titres s’enchaînent dans un rythme effréné tandis que Peter prend le temps d’instaurer le dialogue avec son auditoire entre les morceaux, racontant des anecdotes dans un français plus que respectable. Il exposera aussi ses craintes suite à la récente élection de Trump a la tête de son pays.

Après plusieurs morceaux folk aussi plaisants et cotonneux les uns des autres, le musicien invite l’assistance a éteindre leurs smartphones et a échanger avec son voisin. L’échange a pour but de faire rejaillir un partage qui semble de plus en plus passer a la trappe depuis l’avènement des réseaux sociaux. L’initiative prête d’abord à sourire mais les gens se prennent au jeu, ce qui semble ravir Peter qui se marre.

Entre chaque morceaux du set, Peter accorde sa guitare de façon différente et ces 4 cordes sonnent toujours a merveille. L’artiste ne fait pas dans la démesure : il chante avec ses tripes, il joue comme si ses jours étaient comptés… C’est peut-être également pourquoi on est tant happé par sa performance très intimiste. Après le dernier morceau, Peter pose sa guitare est vient embrasser chaque personne présente dans le public, en remerciant tout le monde de s’être déplacé ce soir, incroyable !

Peter Harper est parti seul sur les routes d’Europe avec sa guitare et ce défi est une véritable réussite, on a été agréablement surpris par le grand talent du petit (par l’âge mais pas le talent) frère Harper. Chapeau l’artiste !

Merci a Peter pour sa gentillesse, à Leedee pour les photos et à toute l’équipe des PDZ  !

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :