Logo Sensation Rock

CATFISH, Dohyô

Le duo franc-comtois le plus en vogue du moment, c’est bien sûr nos locaux de Catfish. Depuis 5 ans, Amandine Guinchard et Damien Félix forment une paire de plus en plus demandée. Leur deuxième album est sorti début octobre à l’aide d’une campagne ULULE, découvrons ensemble le Dohyô dans lequel ils nous laissent entrer à leurs côtés.

 

L’album débute sur Landmarks, morceau folk-rock aux rythmes entraînants. Tout de suite, la voix rauque d’Amandine Guinchard sort du lot. La guitare saturée fait un son à la fois garage et blues. Les influences du groupe n’y sont pas pour rien : en effet, les deux musiciens qualifient leur musique de « brut, directe et qui va à l’essentiel », et inspirée par « le blues des années 20 ».

Tout de suite après ce premier morceau révélateur, un interlude de trente secondes prend place, avant d’envoyer la sauce avec le morceau Rebirth.

Comme sur la majorité des compositions du duo, la guitare est mise en avant par rapport aux autres instruments. C’est ce qui donne une richesse infaillible aux morceaux de cet opus, chaque note est travaillée, chaque note a une explication, c’est un travail d’une grande précision qui nous est présenté à travers cet album. Mais c’est également un travail tout en sobriété, par le biais de la présence de peu d’instruments et la mise en avant du duo guitare/voix. Mais cela fonctionne à merveille et l’alchimie entre les deux artistes se ressent dans chaque titre, à commencer par le duo Take Your Time où la voix masculine se marie à la voix féminine avec une justesse et une précision sans égale.

Mais de nombreuses sonorités différentes sont présentées dans cet opus. On peut découvrir un côté country, à travers des titres comme Draw Me A Life et son introduction ; mais également des morceaux plus doux, calmes et simples avec notamment The Tree où la voix d’Amandine respire l’émotion.

Chaque titre est différent du précédent et c’est là toute la richesse du duo : l’innovation est au coeur même de la composition chez Catfish, chaque morceau dispose d’une petite particularité parsemée tout en subtilité. Les arrangements sont réalisés avec brio, sans une once de superficialité, tous les sons sont bruts, directs et intenses.

 

Dohyô est un album puissant, avec des morceaux qui peuvent être à la fois délicats et péchus. La grande force de Catfish réside en leur duo, car la composition a quatre mains est du coup plus minutieuse et puissante. L’alchimie est de taille, et il est vraiment agréable d’écouter de tels groupes, avec une puissance à la fois vocale et instrumentale, d’autant plus quand ils sont locaux et demandés partout en France.

 

  • Marion ARNAL

Artiste : Catfish

Album : Dohyô

Label / Distribution : Trolls Production / Musicast

Date de sortie : 19 octobre 2016

Genre : folk rock

Catégorie : Album rock

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

LIA ICES, Grown Unknown

Jagjaguwar/Differ-Ant/2011 Enregistré à New York, et signé chez Jagjajuwar ce Grown Unknown, qui finalement porte très bien son…