Logo Sensation Rock

THE TALLEST MAN ON EARTH, There’s No Leaving Now

Dead Oceans/Differ-Ant/2012

On va lui faire la remarque toute sa vie. “Kristian, tu sonnes comme Bob Dylan !” Passé ce constat et l’influence évidente du Zimm’ sur la musique de The Tallest Man On Earth, on a droit avec ce nouvel album à de très bons morceaux folk, mais cette fois plus arrangés.

Kristian Matsson est l’un des dignes représentants de la scène folk scandinave depuis déjà quatre ans et sort son troisième effort, suite du chouette Shallow Grave (2008) et du super chouette The Wild Hunt (2010). Il a beaucoup tourné, joué en Europe et accompagné ses camarades de l’écurie Dead Oceans à travers les Etats-Unis. De cette expérience de la scène, Matsson aura retenu une façon d’écrire plus dense. D’habitude, une guitare et sa voix faisait l’affaire. Pour ce nouveau disque, ce songwriter géant a glissé par endroits une nappe de lapsteel (Bright Lanterns), ou une guitare électrique comme Dylan en 65 (To Just Grow Away, Criminals, le très beau 1904) pour ensuite mieux revenir à l’acoustique pur (On Every Page).

On avait à un moment pensé que le Suédois réapparaitrait avec un nouveau disque pas plus original que les précédents, on est ici très agréablement surpris. Même si The Tallest Man On Earth rend constamment hommage à Dylan, il signe néanmoins un album réussi.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

BEIRUT, NO NO NO

Quatre ans après The Rip Tide, Beirut, le groupe pop-folk américain mené par le charismatique Zach Condon, dévoile…