Logo Sensation Rock

BASTILLE, Wild World

Après une prestation unique en France au festival Rock en Seine (chronique ici), les britanniques menés d’une main de maître par Dan Smith ont publié Wild World, leur second album, en cette rentrée scolaire.

 

Nous les avions découvert il y’a trois ans avec l’opus composé de morceaux devenus désormais culte Bad Blood, nous les retrouvons cette année plus créatif que jamais.

L’introduction de Wild World se fait sur Good Grief, que nous avions déjà eu l’occasion d’écouter en amont de la sortie de l’album. Comme sur une majorité de morceaux de l’album, la chanson est introduite par une voix-off récitant un court texte. Elle est ensuite poursuivie par la voix haut perchée de Dan Smith, se liant à une basse omni présente. Les vocales redeviennent sur une octave plus banale mais qui n’en est pas moins agréable à l’écoute.

A sa suite, on retrouve The Currents qui est introduit par des violons et une grosse basse puissante, puis An Act of Kindness qui est plus douce et tout en subtilité. Plus tard, Glory nous procurera les mêmes frissons, ainsi que Four Walls (The Ballad of Perry Smith). Nous retrouvons dans ces titres l’émotion qui nous avait animé sur des morceaux comme Pompeii du précédent opus. C’est donc une confirmation, les anglais sont aussi forts dans les morceaux puissants que dans les morceaux plus calmes et doux.

Send Them Off ! arrive plus tard avec ses arrangements habilement réalisés et encore une fois une grosse ligne de basse fortement présente. Les rythmiques de la majorité des morceaux sont plutôt folles et très dansantes, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Nous retrouvons par ailleurs Fake It, le premier extrait de ce nouvel album dévoilé il y a quelques mois, qui est LE morceau phare de l’album : une instrumentale arrangée à la perfection calée sur une vocale juste et précise.

Le seul petit bémol est peut-être lié à la longueur de cet album. En effet, avec 14 morceaux, on pourrait probablement trouver le temps long si l’on doit en faire une écoute prolongée sans forcément être un public averti du genre du groupe. Cependant, les fans doivent être conquis par ces 14 pépites.

 

Wild World est un album très agréable à écouter, les harmonies sont justes et les vocales promettent de belles surprises. Les rythmiques sont dans la même veine que le précédent opus mais quand on détient la clé du succès, on ne la lâche pas ! C’est une belle surprise qui confirme les espoirs que nous avions en ce groupe au bel avenir !

  • Marion ARNAL

 

Artiste : Bastille

Album : Wild World

Label/Distribution : Virgin Records

Date de sortie : 09/09/2016

Genre : Indie-pop

Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

FIDLAR, Fidlar

Wichita Recordings/PIAS/2013 Basé à Los Angeles, Fidlar est l’un de ces groupes punk comme il en existe des…
%d blogueurs aiment cette page :