Logo Sensation Rock

MORIARTY, Epitaph

Moriarty. Ce groupe franco-américain a des allures de troupe du Midwest. La chanteuse Rosemary Standley est rentrée au bercail et a retrouvé sa formation d’origine ! Deux ans après les reprises de Fugitives, Moriarty est de retour avec un disque de titres originaux baptisé Epitaph. Ce quatrième album est indéniablement marqué par le blues et le folk américain.

Introduit par le titre Long Live The Devil, l’album est présenté comme un assemblage de morceaux hétéroclites : six inspirés par le roman Le Maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov, de vieux enregistrements retrouvés “dans le grenier d’une ferme” en Alsace, une chanson inventée à Kyoto puis enregistrée en compagnie de “sorciers cajuns”. Le premier titre  When I Ride, part au trot le long des routes sablonneuses du Midwest. L’harmonica, le piano désaccordé du saloon, du coup, tout y est. Rosemary Standley finit de sublimer ce composé vintage de sa voix de diva rebelle, lorsqu’elle pénètre la Réserve des Indiens (Reverse). La troisième piste porte le titre de A History Of Violence, un film de David Cronenberg avec Viggo Mortensen, dans lequel à lieu une tuerie sanglante dans un petit fastfood de bord de route. Les rifs de basses et de guitares s’accordent à ravir pour recréer l’atmosphère de duel qui surnage dans l’épaisse fumée du motel. Long Live The Devil, avec son rythme reggae, nous emmène dans le Grand Canyon voir ce que racontent les cowboys. La voix suave de la chanteuse nous entraine ensuite dans les tréfonds des chambres closes des prostitués du saloon d’à côté, où les belles se pâment au rythme lent de l’harmonica. Puis, elle nous conte l’histoire de Ginger Joe avant de se rependre en ballades tantôt folks tantôt blues, et d’être Back In Town. Puis soudain, c’est l’incendie : au feu ! La ville brûle à coup d’harmonica et de guimbarde. Une fois les flammes domptées, la nuit tombe sur la ville, et Rosemary chante d’une voix subtile et suave combien la nuit est longue. Avant de laisser libre court aux bruits du soir dans Vater Konig.

Artiste : Moriarty

Titre : Epitaph

Label/distribution : Glitterhouse Records

Date de sortie : 13 avril 2015

Genre : Blues / Folk américain vintage

Catégorie : Album rock

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :