Logo Sensation Rock

LISA HANNIGAN, At Swim

Lisa Hannigan, chanteuse de folk irlandaise est surtout connue en France pour son single Knots, ballade au ukélélé sortie sur les ondes en 2011 (issue de l’album Passenger) et ses nombreuses collaborations avec Damien Rice. Pourtant, la belle en est à son troisième opus, At Swim, prévu le 19 août prochain et serti de onze titres.

 

Pour ceux qui ne connaissent pas Lisa Hannigan, on peut la comparer à la danoise Agnes Obel et l’américaine Feist qui sont de la même génération et dont les styles sont apparentés.

Le portrait en noir et blanc de l’interprète pour la pochette d’album présage calme et obscurité tandis que Fall, premier morceau du disque (et qui a sa vidéo) se fait entendre et confirme cette impression : une ouverture tout en douceur et mélancolique tout comme le titre Ora dans la même veine, quelques titres plus tard.

Les racines celtiques résonnent à l’écoute des morceaux Snow et ses violons et l’interlude épuré Anorish dont la polyphonie nous plonge dans les landes irlandaises.

En écoutant cet album, qui, notons-le, n’est pas le plus enjoué de Lisa Hannigan, malgré Lo, chanson la plus rythmée des onze titres, on découvre une palette surprenante de couleurs et de timbres dans sa voix, qui s’épanouie tout aussi bien dans le registre grave (We, The Drowned) que dans le registre aigu (Funeral Suit). Elle nous surprend d’autant plus, dès le deuxième titre, Prayer For The Dying, sorte de litanie où l’on peine à reconnaître sa voix qui, cette fois, est détimbrée.

Coup de coeur pour Undertow, dont les harmonies laissent un parfum d’imprévisibilité et de modernité qui rafraîchit les oreilles. Une chanson qui reflète également le texte des titres de l’album, histoires sentimentales ou récits sur le mal du pays qui trouvent leur écho avec un lexique de la nature omniprésent puisqu’elle semble « se noyer » ou du moins subir un voyage mouvementé, à l’image du titre At Swim et des titres des chansons quand on les traduit dans la langue de Molière.

Affection particulière pour Tender qui finit de nous conquérir, comme une perle que l’on découvre après coup, et pour le dernier titre Barton qui nous enveloppe de ses sonorités douces mais percussives qui réchauffent une voix éthérée jusqu’à la dernière note.

 

Finalement, cet opus est une exploration intérieure, autant spirituelle que vocale, avec une Lisa Hannnigan qui reste fidèle à son style et démontre ainsi qu’elle mène avec brio sa carrière solo (remarquée) en toute simplicité et avec recherche.

Un nouvel album qui aura l’audace de vous apporter un peu de fraîcheur automnale dans votre été…

 

– Audrey

 

Artiste : Lisa Hannigan

Album : At swim

Label/Distribution : ATO Records

Date de sortie : 19/08/2016

Genre : Folk / Indépendant

Catégorie: Album Pop/Rock

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

311, Universal Pulse

311 Records/ATO Records/2011 Déjà le 10ème album studio pour le groupe du Nebraska.Vétérans et survivants de la scène…
%d blogueurs aiment cette page :