Logo Sensation Rock

THROWS, Throws.

Mike Lindsay et Sam Genders forment Throws, duo islandais aux sonorités plurielles, où les deux membres jouent majestueusement comme à six. Un premier album réussi où semble raisonner toute la grâce et la pureté du pays nordique.

 Les Throws sont inspirés par l’océan, les bars bondés, les ruelles sinueuses, les cafés de pécheurs. C’est dans un studio surplombant le port industriel de Reykjavík qu’ils ont enregistré leur premier opus au nom éponyme. L’influence de la mer se ressent dans leurs compositions à la fois douces et accrocheuses, où se complètent guitares, synthés et violons. Les dix morceaux de l’album s’enchaînent sans pour autant se ressembler. Dans l’ensemble, Throw est un album résolument pop, tiraillé parfois par la folk. Le résultat est surprenant et particulièrement bien maîtrisé.

L’album s’ouvre sur The Harbour, ode à la mer, aux relations humaines, mais aussi au véritable « soi ». « Si les gens ne peuvent pas traiter avec qui vous êtes réellement, alors ils ne sont pas faits pour vous », ont déclaré les deux musiciens. Les guitares de The Harbour rappellent les mélodies des chants de marins traditionnels. Étonnamment, les nappes de synthés ont bel et bien leur place ici, et se fondent particulièrement bien avec l’univers de cette première track qui pourrait, sans cela, revêtir un tout autre genre.

Punch Drunk Sober marque le revirement pop-electro de l’album. Il y a un je-ne-sais-quoi d’MGMT sur ce morceau. Est-ce cette façon systématique de mettre en avant deux voix tout en réverbération ? Cette seconde track est annonciatrice d’une œuvre très éclectique et pleine de surprises.

Sur Silence in Between, les deux musiciens prouvent qu’ils peuvent être tout aussi bien maîtres de morceaux acoustiques et épurés. Les voix se succèdent, se complètent, comme si de deux corps ne sortait qu’un chant. Cette façon de se compléter est plutôt extraordinaire et le résultat, somptueux. C’est également ce que nous montre l’intro de High Pression Front, morceau presque expérimental au vu de son déroulement en trois parties. La chanson se termine de façon plus pop-rock. L’aura des Beatles flotte dans l’air.

Sun Gun est quant à lui empreint d’une belle émotion, d’une grande sensibilité. Orchestré par une main de maître, le morceau est surplombé par deux voix masculines qui semblent toucher les cieux. On retrouve quelque chose de David Bowie dans les voix. Sun Gun touche là où ça fait mal : le résultat est somptueux, d’une beauté à couper le souffle.

Difficile d’affirmer quelle chanson est la meilleure, tant elles sortent toutes du lot à leur façon. L’éclectisme guide ce premier album où les morceaux, pris séparément, peuvent être classés dans des styles différents. Une très bonne surprise à découvrir de toute urgence.

 Léopoldine Deriot.

Artiste : Throws
Album : Throws
Label/Producteur : Full Time Hobby
Date de sortie : 10/06/2016
Genre : Pop / Folk
Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

ALT-J, Relaxer

Après la publication ces derniers mois des titres inédits 3WW, In Cold Blood et Adeline, le troisième album…