Logo Sensation Rock

Min-Deed, My Empty Room (EP)

Un peu de rock à la sauce régionale, bien de chez nous, ne saurait faire de mal ! Et du bon par-dessus le marché !
Nos petits chouchous mortuaciens de Min-Deed reviennent en effet aux affaires, quatre ans après leur excellent EP Illusive Happiness.

Min-Deed, ce sont quatre zikos de grand talent et déjà nantis d’une belle expérience emmagasinée avec Illusive Happiness en 2019. Il y a tout d’abord Caroline au chant (la taulière), assistée merveilleusement par Nico à la batterie ainsi qu’Alexis à la basse (et un peu de guitare), Julien étant le guitariste officiel.

My Empty Room, EP de six morceaux de la formation mortuacienne, vient de paraître, lequel était très attendu depuis quelques mois. Le dynamique “Superhero”, single dévoilé début avril, avait commencé à mettre nos petites cages à miel en éveil autant qu’en émoi, quand on ne parle pas de papilles. Quel ne fût pas notre plaisir de retrouver Min-Deed en pleine forme, là où on avait laissé nos francomtois avec Illusive Happiness. “Superhero” s’imposait donc comme un véritable tube en puissance et serait le morceau phare de My Empty Room, futur EP de Min-Deed.

La recette musicale du quatuor mortuacien, toujours la même mais qui s’en plein quand la mayonnaise prend : riffs de guitares acérés, boucles synthétiques pas trop redondantes (juste le minimum requis), quelques notes de piano (par exemple sur “Demons” et la ballade “The Last Breath”) et bien sûr la douce et superbe voix de Caroline. Un vrai régal, celle-ci menant son trio de mains de maîtres. Julien, Nico et Alexis exécutent avec aplomb leur part du job.

My Empty Room commence lentement, de manière tranquille, avec le très court “Fiction” et “Hidden Words”, plus long et davantage dans l’émotion. Deux ballades qui serviront de tremplin, de rampe de lancement à la bombe “Superhero” qui va, en trois minutes, absolument tout souffler. Un morceau entraînant qui va contribuer à perpétuer la présence du quatuor mortuacien sur les ondes, empreinte indélébile de Min-Deed dans les playlists.
Demons” démarre par une longue intro ponctuée de claviers et de guitares aériennes, laissant présager un morceau rythmé et rock mais, dès l’apparition de Caroline au chant, tout change d’un coup d’un seul. “Demons” est une ballade presque pop, émouvante, avec une importante partie de piano.
Demons” est le frère jumeau d’”Hidden Words”, prouvant ainsi qu’il n’est point besoin de donner dans le métal pour être efficace, faire de la musique qui plaise et accroche.
Arrive ensuite “My Empty Room”, morceau qui a apporté son titre à ce nouvel EP de Min-Deed. Nouvelle intro longue mais avec uniquement des claviers cette fois-ci. Un morceau engagé nous est promis, promesse tenue car “My Empty Room” est fabriqué sur le même moule que “Superhero” : du tonus, du rythme et de l’électricité dans l’air ! Tout comme sur “Superhero”, les mortuaciens donnent tout ce qu’ils ont dans le ventre et nous montrent une fois de plus, Caroline en tête, de quel bois ils se chauffent. À Morteau il fait froid mais, a contrario, le rock distillé par Min-Deed est chaud bouillant et, toute blague mise à part, aussi délicieux qu’une bonne saucice du cru !
À l’exception de “Fiction” et de “Superhero”, les quatre autres morceaux dépassent les quatre minutes. “The Last Breath”, encore une belle ballade, en comptent précisément six minutes quarante-huit. Un titre qui tombe à point nommé pour être le sixième et dernier morceau de My Empty Room, conclusion en apothéose d’un EP que l’on aurait aimé plus long. Mais bon, contentons-nous déjà de ce que nos mortuaciens nous proposent, à savoir six morceaux de bonne facture autant que de haute volée. De “Fiction” à “The Last Breath” en passant par “Superhero” ou “Demons”, 27 minutes au total de plaisir offertes par Min-Deed !

Quatre ans après Illusive Happiness, le quatuor mortuacien Min-Deed était attendu au tournant, force est de constater que cette attente n’a pas été déçue. Aussi forts et inspirés qu’en 2019 Caroline, Nico, Julien et Alexis ont frappé où il fallait, là où ça fait mal ! Désormais, une question se pose et nous brûle les lèvres : à quand un premier LP ? Peut-être pour le prochain opus, qui sait ! Il n’en demeure pas moins que My Empty Room est bien là et que bienséance veut que l’on s’en contente alors qu’il en soit ainsi !

My Empty Room : Min-Deed met Morteau, musicalement parlant, au centre de la carte du rock français !

Notre sélection : Hidden Words, Superhero, The Last Breath.

 

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :