Logo Sensation Rock

THE KILLS, Ash and Ice

Cinq ans après leur dernier effort studio, Allison Moshaart et Jamie Hince ont replongé dans leurs connivences, intactes, pour un 5e album ensorcelant. Parfois sombre, évidement sexy, et décidément rock, leurs retrouvailles musicales ont, comme eux, vraiment de la gueule…Un vrai plaisir.

Ca faisait un petit moment que le couple anglo-américain n’avait pas donné de ses nouvelles… Du moins sous la forme de leur fiévreux duo qui depuis les années 2000 foudroie volontiers les codes du genre.

Si la belle Allison, avec ses camarades du Dead Weather, était bel et bien au turbin, qu’en était-il de Jamie, le fashion bad quadra ?

Véritable phénomène de foire people depuis son mariage avec la brindille Kate Moss en 2011, un « convolage » à l’obsolescence programmée (divorce en juillet 2015), l’anglais n’avait rien craché depuis Blood Pressures, sorti l’année de ses noces.

5 années plus tard, après avoir réparé un doigt de sa main gauche, nécessitant 5 ou 6 interventions pointues et une rééducation spécifique à son art, Hince, amoureux éconduit, rejoint son âme sœur, et avec elle, de réparer son cœur meurtri… La fusion opère, et le couple accouche de ce Ash & Ice, sauvage et délicat, à l’image de leur indéfectible complicité.

Doing It To Death, à peine teinté d’electro-kitch, ouvre magistralement cet opus. Sans doute un des meilleurs morceaux du groupe depuis qu’il officie. Et sans parler du fantastique clip surréaliste et Hollywoodien qui accompagne sa sortie single…

Heart of Dog, plus FM, aurait mérité une prod franchement garage pour épater l’auditoire, tandis que le beat electro blues de Hard Habits to Break confirme les excellentes intentions du binôme. Un petit clin d’œil disco-rock ZZ Top façon minimaliste se dégage de l’honorable Bitter Fruit qui suit, avant le mélancolique Days of Why and How à l’envoutant et simplissime chorus guitare. Le genre de morceau ou l’on sent que Hince à quand même un peu morflé…On adore le blues dans son plus simple appareil de Hum for Your Buzz, ou la pop somptueusement garage et sexy de Impossible Tracks. Quelques touches de folk-pop intimistes aèrent un ensemble à la tension retenue (That Love, Echo Home), sans en altérer l’homogénéité, et l’album s’achève avec brio, sur le très inquiet Whirling Eye.

Allison et Jamie, en osmose, maitrisent à merveille leurs parties, et en 13 morceaux généreux, The Kills signe là son ouvrage le plus abouti, le plus produit aussi, délaissant quelque peu leur côté cradingue-glam, sans pourtant renier les fondamentaux qui ont fait leurs 16 ans de succès.

Une évolution qu’on valide forcement tant le résultat est à la hauteur de leur talent…

 

-Peterpop

 

Artiste : The Kills

 Album : Ash & Ice

Label/Distribution: Domino Records

Date de sortie: 03/06/2016

Genre: Pop/Rock Indie

Catégorie: Album Rock

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :