Logo Sensation Rock

THE KVB, Of Desire

Les londoniens Klaus Von Barrel & Kat Day ont enregistré chez Geoff Barrow (Portishead) leur sixième album, faisant suite à Mirror Being. Et l’air glacial souffle toujours.

Leurs maléfices avaient initié le revival cold-wave de ces dernières années. Dans la famille des duos, on songe à Schonwald dont le dernier opus est sorti il y a quelques mois, oeuvrant eux-aussi dans la noisy-wave, rock-wave et apparenté : un savant mélange de nappes cold et de partitions jouées aux cordes, qu’elles soient de basse ou de guitare. En l’occurrence, The KVB sature d’effets une guitare électrique tourmentée par Klaus pendant que Kat tourne les machines.

Dès le premier morceau, White Walls, on retrouve l’ambiance de chapelle, la voix en sourdine travaillée par l’écho. Manque d’air, suffocation. Le chant de Klaus est neutre, dénué d’émotions. Il semble parfois sonner (In Deep) comme un blues décharné. Notre préférence va à Lower Depths et sa cold-wave atteinte d’une fièvre inguérissable qu’une guitare grinçante tente d’exorciser. C’est l’un des seuls titres où l’on entend de loin les quelques intrusions vocales de Kat.
Précédée de l’interlude Primer, la piste 6 reprend leur belle réussite sortie en démo en 2010 lors des débuts du groupe, Never Enough, un titre qui vous hante longuement. Leur son, de façon attendue, reste très froid, mais leurs textes prennent de nouveaux détours. Influence spatiale ? En effet, de Londres, ils sont passés à Berlin, insufflant à leur musique une nouvelle dose de séduction ainsi que de nouvelles extensions nerveuses quant aux aides qu’ils ont reçues lors de la composition.

Spacemen 3 est devenu l’une des influences majeures, c’est d’ailleurs Sonic Boom (Peter Kember) qui a masterisé leur album tandis que l’épouse de celui-ci est devenue leur manageuse. Une affaire de liens qui a aussi affecté la thématique principale de ce nouvel opus : “It’s about longing to be with someone and getting lost in a world that you create together.”

Les “dark romantics”, comme on les appelle souvent, n’en ont pas fini avec leur bande-sons à écouter yeux fermés.

-Clémence Mesnier

Artiste : The KVB

Album : Of Desire

Label/distribution : Invada Records

Date de sortie : 11/03/2016

Genre : rock-wave

Catégorie : Album rock

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

STAIND, Staind

Atlantic Records/Warner/2011 Déjà dix ans que Staind déboulait avec It’s Been Awhile. Depuis, on n’avait un peu mis…