Logo Sensation Rock

GET WELL SOON, Love

Quatrième album pour Konstantin Gropper, porteur du projet germanique Get Well Soon. Pop mélancolique, orfèvre entouré de sept musiciens allant des cuivres aux cordes. Si en 2010, c’était les Vexations qu’il avait travaillées, c’est dorénavant un sentiment beaucoup plus commun et répandu auquel il s’attaque : Love.

Avant de lancer l’écoute, lançons les images d’It’s Love jusqu’au bout. On y verra l’acteur Udo Kier dans le rôle d’un homme en apparence rangé, bien sous tous rapports, dans son quotidien. On voit des apparences, des normes sociales. Puis une trappe qui s’ouvre et une très jeune fille qui en sort. Il la fait manger à sa table avant de la reconduire dans la cave. Malaise. Faits divers, chute, possession, ambiance malsaine. L’horreur se cache dans le quotidien.

Alors, que dites-vous du Love selon Konstantin ? Sous ce titre si banal on découvre un continent de déclinaisons possible.

De sa voix d’abord grave puis haut perchée, Get Well Soon dresse un catalogue des types d’amour se conjuguant depuis  It’s a tender Maze,  It’s a CatalogueIt’s an AirliftIt’s a Mess et s’achevant sur It’s a Fog. Lente pente descendante. Il a beau chercher à écrire des titres pop pour un thème universel, Konstantin Gropper conserve un arrière-goût amer. En interview, celui-ci a déclaré que l’idée globale de l’album était de se demander “Qu’est-ce que l’amour ?” et la réponse globale est clairement “Je n’en sais rien”. Il n’y a pas de vérité objective à propos de l’amour. Il n’y a que des apparences et des non-dits, à l’image de ce clip emblématique et de cette pochette à la fois très classique et significative. Retour à la case possession et dévoration.

De cette violence tue, ce sont paradoxalement les ballades qui dominent cet album, des ballades aux arrangements travaillés : It’s a Catalogue et ses canons vocaux ; Eulogy qui tire sur la folk. Il y a toujours autant de charme mais moins de mystère qu’auparavant.

Un album où le règne du luxe, du calme et de la volupté ont été remplacés par “le non-dit, le non-avenu, le non-vierge par manque de lucidité” pour reprendre notre poète maudit, Thiéfaine, dont La Solitude s’accorde avec la conception de l’amour selon Get Well Soon…

-Clémence

Artiste : Get Well Soon
Album :  Love
Producteur/Label : Caroline International
Date de sortie : 29/01/2016
Genre : rock-folk
Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Autres publications
Lire

WOODEN SHJIPS, West

Thrill Jockey/Differ-Ant/2011 Depuis 2007, les californiens Wooden Shjips (prononcé “woudenchaïps”) ont pris l’habitude de pondre un disque par…
%d blogueurs aiment cette page :