Logo Sensation Rock

LIVE-REPORT : STEREOPHONICS, Lundi 19 octobre, Les Docks, Lausanne (Suisse)

Ce soir, le rendez-vous est pris aux Docks de Lausanne avec la venue du groupe Gallois Stereophonics, venant défendre leur nouvel album, Keep The Village Alive.

En arrivant devant les Docks, un bloc gris niché à quelques pas du lac de Lausanne, on passe devant le tour bus géant de Stereophonics garé devant l’entrée de la billetterie et on perçoit du son provenant de l’intérieur où le groupe suisse Polar Circle a déjà débuté son set.
Le jeune quator maitrise son sujet et officie dans un registre rock assez classique. A coups de riffs de guitare et de solos ravageurs, la prestation scénique des genevois convainc. Les compos du groupe sont bien construites et intéressantes, leurs différents morceaux sentent bon la sueur, de quoi nous mettre en jambe pour le concert des Stereophonics.

A 21h15, la bande de Kelly Jones arrive sur scène pudiquement et délivre les premières notes d’un set efficace et bien ficelé qui durera près de deux heures. Les musiciens sont acclamés par un public suisse acquis à leur cause et massé devant la scène. Le groupe gallois, véritable pilier en outre-manche, débute avec I Wanna Get Lost With You entrainant. Le son en façade est très bon, chaque coup de grosse caisse s’infiltre en nous, les guitares claquantes à souhait et la voix de Jones bien en avant. La voix de Kelly Jones est toujours aussi puissante et éraillée. L’ensemble des morceaux, y compris ceux du dernier album, sont bien reçus. Le refrain de C’est la Vie est même repris en cœur par un public décidément conquis. Maybe Tomorrow marque le point culminant du concert, où l’ambiance dans la fosse devient électrique.
On ressent la joie du guitariste d’être présent et de faire ce qu’il aime, de partager de tels moments, en effet, il sourit à chaque morceau et jette quelques regards complices avec les fans du premier rang. Le bassiste est de marbre, davantage concentré à envoyer et à coller à la façon d’un horloger suisse aux coups de grosse caisse. Cependant, le chanteur et ses acolytes ne communiquent quasiment pas entre les morceaux, les enchaînements sont définis et millimétrés. Après Superman, Kelly sort sa guitare douze cordes pour entamer une magnifique version d’Indian Summer. Les tubes s’enchaînent dans une ambiance bon enfant, avec un groupe en forme et définitivement à la hauteur de leur réputation. Kelly salue la foule et embraye sur Song For The Summer, leur dernier single en date qui prend encore plus d’ampleur en live. D’ailleurs, chaque morceau est sublimé par un très beau jeu de lumière, notamment grâce aux ampoules qui surplombent la scène et qui ne manquent pas de donner une ambiance plus intimiste à la prestation. Le batteur, récemment arrivé dans la bande, décharge sa fougue et son trop plein d’énergie dans un solo de batterie ahurissant de quelques minutes surprenant le public par le nombre de coups de baguettes frappées à la seconde.

Après une démonstration de force d’une heure et demie, les musiciens quittent la scène. Le public les réclament presque instantanément et les Stereophonics n’attendront pas bien longtemps pour revenir faire un rappel de deux morceaux, The Bartender and the Thief et Dakota, pour le plus grand bonheur des fans. Le groupe était en forme ce soir, ils ont passé en revue le meilleur de leur discographie de manière sincère et efficace, et surtout avec beaucoup de plaisir et d’ardeur.

Ci-dessous la setlist du concert :

I Wanna Get Lost With You
C’est La Vie
Superman
Indian Summer
Have a Nice Day
Vegas Two Times
Pick a Part That’s New
Just Looking
White Lies
Song for the Summer
Maybe Tomorrow
Catacomb
Mr Writer
Into the World
Mr and Mrs Smith
Graffiti on the Train
Local Boy in the Photograph
I Wouldn’t Believe Your Radio
Been Caught Cheating
A Thousand Trees

Rappel :

The Bartender and the Thief
Dakota

Crédit photo : Evening Standard

Total
0
Shares
1 comment
  1. Bonjour,
    Merci pour l’article, il y a juste une petite erreur dans la playlist, ils ont joué Violins and Tambourine et non Into the world.

Comments are closed.

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :