Logo Sensation Rock

BEIRUT, NO NO NO

Quatre ans après The Rip Tide, Beirut, le groupe pop-folk américain mené par le charismatique Zach Condon, dévoile son quatrième album, intitulé No No No, avec neuf titres assez différents à la clé.

Grand maître de la folk-pop indé américaine, Zach Condon n’a pas eu ces dernières années faciles, après un burn-out, un divorce et une hospitalisation, le leader de Beirut s’était alors un peu éclipsé de la scène musicale pour remettre de l’ordre dans sa vie et prendre de la distance. De ces années riches en bouleversements est née une grande inspiration et une nouvelle manière d’aborder l’écriture, qui peut se ressentir sur le nouvel essai de Beirut. Ce nouveau disque est dans l’ensemble bon, les textes et mélodies sont brillamment arrangées, cependant, il y figure quelques longueurs.

Enregistré en une vitesse éclair dans les studios de Brooklyn, No No No est un opus naviguant entre influences folk traditionnelles, mélodies brillamment construites pour une ambiance souvent mélancolique. L’album s’ouvre avec Gibraltar, un titre qui débute par une section rythmique un peu tribale, d’un piano mettant en valeur la voix marquée et reconnaissable entre mille de Condon. D’autres titres comme So Allowed ou At Once, avec une atmosphère si particulière aidée par la présence de cuivres, donnant une profondeur aux rythmes lents et délicats, pour un impact direct et garanti. Les morceaux de l’album sont accrocheurs et entêtants, sonnant pour la plupart bien américain, avec une mention spéciale pour le très bon August Holland. D’ailleurs, l’album est plus introspectif et signe sûrement le début d’une nouvelle ère. Le disque pourrait se lire en deux parties, la seconde partie, qui commence avec Pecheco, est plus centrée sur l’instrumental que sur les textes.

Cependant, quelques morceaux restent un peu décevant et à oublier, comme Perth par exemple, dont rien de spécial ne se dégage d’une musique assez répétitive. No No No reste tout de même un bon album, avec une grâce qui se dégage de morceaux qui sont construits de montées en puissance, parfois pop, parfois folk mais écrits avec maturité.

Artiste : Beirut
Album : No No No
Label/Distribution: 4AD
Date de sortie: 11/09/2015
Genre: Folk / Rock
Catégorie: Album Rock

Total
0
Shares
Autres publications
Lire

BASTON, Primates

Quatre longues années après la sortie d’un premier EP prometteur nommé Gesture, les Rennais de Baston reviennent aux…
%d blogueurs aiment cette page :