Logo Sensation Rock

PIXIES, Doolittle 25 B-Sides, Peel Sessions And Demos

4AD/Wagram/2014

2014 est une année faste pour les Pixies. Le groupe légendaire nous a déjà gratifiés d’un album en avril, voici maintenant la réédition de Doolittle pour ses vingt-cinq ans, agrémenté de faces B, de démos et de Peel Sessions.

Pas moins de deux disques additionnels sont nécessaires pour rassembler les bonus de Doolittle. Le premier disque restitue l’album original, le deuxième nous fait découvrir six faces B et des Peel Sessions (une du 18 octobre 88 réalisée avant l’enregistrement de Doolittle et une après le 2 mai 89), le troisième disque comporte 22 titres de démos. C’est l’occasion de se replonger dans cet album complexe, truffé de références allant du surréalisme à la Bible en passant par Alice au Pays des Merveilles, de son écriture déphasée qui tranche avec une composition musicale agile, souple.
Il suffit de pencher son regard sur le visuel illustratif pour se rendre compte de l’univers façonné par le collage référentiel. Sur cet album on entendait les voix de Kim Deal (sur I Bleed et Debaser) et David Lovering sur La La Love You, faisant du collage un principe de création. Les Peel Sessions laissent entrevoir un groupe moins cérébral, ayant un contentement partagé de jouer ensemble (écoutez Into The White ou Manta Ray) – malgré les tensions déjà en germe qui mèneront à la dissolution et au départ de la bassiste juste avant Indie Cindy. Parmi les faces B (qui étaient déjà sorties en 2001 sur une compilation), un Dancing The Manta Ray tout en vociférations.
Il n’est pas indispensable de connaître toutes ces subtilités supplémentaires pour apprécier le style incomparable du groupe,  mais les fans auront de quoi se réjouir car la plupart des versions démos sont inédites.

Total
0
Shares
Autres publications

THE CHASE, The Chase

PIAS Recordings/2011 « Au secours, sauvez notre pâte à gâteau (notre pognon, en argot…) » est une sucrerie…
Lire

BASTON, Primates

Quatre longues années après la sortie d’un premier EP prometteur nommé Gesture, les Rennais de Baston reviennent aux…
%d blogueurs aiment cette page :