Logo Sensation Rock

FOALS, What Went Down

A peine leur dernière tournée terminée, Yannis Philippakis et sa troupe planchait déjà sur l’écriture du successeur d’Holy Fire. Intitulé What Went Down, ce nouvel effort a été enregistré aux Studios de la Fabrique dans le sud de la France. Avec ce quatrième album studio, les anglais de Foals déchargent un concentré de fureur et de fougue avec des titres directs et plus rock que sur leur précédent opus.

Certains titres donnent même une envie frénétique de se déhancher comme Birch Tree et Night Swimmers, avec des riffs entêtants et terriblement efficaces. 

Chaque titre, plus ravageur l’un que l’autre, est démentiel tant les univers explorés sont maîtrisés. On passe de la rage à l’état pur dans What Went Down, le titre éponyme de l’opus, à la mélancolie grandissante, aidée à coups de pianos arythmiques dans A Knife In The Ocean ou Lonely Hunter. Les profondeurs données aux morceaux et les possibilités de lecture sont infinies. Yannis chante toujours aussi bien, avec son cœur, fredonnant les mélodies avec son grain de voix destroy qui finit à chaque fois par convaincre et toucher.  Mountain At My Gates est un des moments forts de l’album, son refrain reste d’ailleurs en tête pendant plusieurs heures et son clip a fait parler de lui avec la possibilité pour celui qui le regarde de se « promener » dans la vidéo grâce à GoPro. On sent que Foals maîtrise son sujet, le groupe nous offre une belle démonstration de son talent, tant au niveau de l’écriture des paroles, qu’au niveau musical et instrumental, avec des structures toujours très recherchées, des breaks de batterie bien ficelés et gérés d’une main de maître par le jeune Jack Bevan et des chœurs pertinents à chaque fois. Les guitares, ses distorsions fuzz et les riffs plaqués par Jimmy Smith parachèvent les morceaux et rappellent la patte Foals, reconnaissable entre mille et qui fonctionne toujours aussi bien. 

What Went Down s’éloigne tout de même de son prédécesseur, Holy Fire, avec un son et une production plus rock, le disque se rapprochant davantage de Total Life Forever sur ces points. 

Ce disque est d’une qualité notable, très abouti, complet et travaillé, une bonne chose pour Foals qui confirme sa place de valeur sûre de la scène rock anglaise. Reste à savoir si le disque prendra toute son ampleur en live.

Artiste : Foals
Album : What Went Down
Label/Distribution : Warner Music Group
Date de sortie : 28/08/2015
Genre : Alternative, Indie
Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

RICHARD SWIFT, Walt Wolfman

Secretly Canadian/Differ-Ant/2011 Toujours en décalage, l’Américain signe un excellent mini-album de soul garage.Richard Swift n’est pas ce qu’on…
%d blogueurs aiment cette page :