Logo Sensation Rock

TRIBUTE À NIRVANA, Whatever Nevermind

Après In Utero, in Tribute, in Entirety  en 2014, Le label américain Robotic Empire – spécialisé dans le punk hardcore, le sludge et le rock alternatif – récidive, et publie – pour le Disquaire Day s’il vous plait – un second Tribute à Nirvana, savamment intitulé Whatever Nevermind. Le disque comprend les participations de Torche, Kylesa, Wrong, Young Widows, Boris, Nothing, La Dispute, Thou, Circa Survive, Touche Amore, Pigmy Lush et White Reaper ; et se consacre – vous l’aurez compris –  au génial, au soi-disant maudit et au non moins célèbre album qui a fait la renommée du groupe.

S’attaquer au cultissime Nevermind, le disque qui a propulsé Nirvana de l’underground au firmament, il fallait oser. Même si il est de notoriété publique qu’après coup Kurt Cobain détestait cet album – trop lisse, trop d’effets ridicules, selon lui – ; celui-ci n’en demeure pas moins génial, car à la fois novateur et pertinent en plus d’être le reflet d’une époque, d’une génération – la génération X — et de son dégoût. C’est un véritable phénomène culturel qui est sorti en 1991 sur le label Geffen, mêlant un punk hardcore rageur – comme celui des Black Flag – si cher à Kurt Cobain, une voix grunge sans pareil, un Songwriting puissant, des influences indies – comme R.E.M ou les Pixies –  et des mélodies simples et efficaces, structurées de façon pop dans le but d’attirer la plus grande audience possible. Bingo.

Alors bien sûr, ce disque de reprises n’entend pas dépasser l’original – plus qu’un tribute au groupe, c’est vraisemblablement à l’album et à ce qu’il représente que toute une génération de rockeurs rend hommage –. On y trouve une réinterprétation  totale de Smells Like Teen Spirit par Young Windows, une version encore plus grunge d’In Bloom par Torche, une reprise féminine et au ralenti de Come As You Are par Kylesa, Cave In qui – au contraire – booste Breed avec une accélération pleine d’une urgence punk, Lithium façon Boris : dark et mystérieusement susurrée sur gros riffs de guitare Dom métal, une version un peu trop désinvolte de Polly par La Dispute, White Reaper complètement énervé qui reprend Territorial Pissings à grand renfort de distos sur la guitare et de reverbs sur la voix, Circa Survive qui joue Drain You comme à l’identique – et ça le fait –,  Une version délicieusement post hardcore de Loundge Act par Touché Amoré – avec la voix de Jeremy Bolm qui part en lambeau façon screamo pour l’occasion –, Wrong qui fait de Stay Away un hymne Post-Apo black métal complètement saturé de larsens, une version à deux voix – masculine et féminine qui se répondent – mystique et noisy d’On a Plain, Nothing of The Way sublimée par un piano/voix déchirant de froideur par Nothing et Thou qui déverse Endless, Nameless et Even In This Youth dans un fracas sludge hardcore, dissonant et grisant.

Artiste : Boris, Cave In, Circa Survive, Kylesa, La Dispute, Nirvana, Nothing, Pygmy Lush, Thou, Torche, Touche Amore, White Reaper, Wrong and Young Widows.

Album :  Whatever Nevermind

Label/distribution : Robotic Empire

Date de sortie : 18/04/2015

Genre : Grunge, Sludge, Noise, Doom Metal, Punk Hardcore, Indie Rock

Catégorie : Album rock

https://www.youtube.com/watch?v=5w63OZSywEc

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

KASABIAN, Velociraptor !

Columbia/Sony Music/2011 Retour annoncé fracassant des teignes de Leicester. Avec Velociraptor !, la bande menée par Sergio Pizzorno…
%d blogueurs aiment cette page :