Logo Sensation Rock

LIVE REPORT : YULES + TENNISOAP + PLUGGED + RAN + RESERVOIR GODS, Les Passagers Du Zinc, Besançon (25), Samedi 31 janvier 2015

Ce samedi 31 Janvier était marqué par la fermeture des Passagers Du Zinc (avant reprise), café-concert tenu pendant dix-huit ans par Claire et Duche, épaulées par Méghane ces dernières années. Pour rendre hommage à ce bar s’inscrivant véritablement dans l’historique musical bisontin – pour certains groupes tout a commencé là – Yules, Tennisoap, Plugged et Ran se sont retrouvés, voire reformés pour l’occasion. Aux platines, les Reservoir Gods pour une soirée mémorable qui a duré jusqu’à 6h du matin.

Il y a des endroits où l’on se sent un peu comme chez soi. On connaît les lieux, les coins confortables toujours squattés (le canapé en velours aux boiseries baroques derrière le bar), la DS suivie du chemin sinueux qui mène au son. On se croise, on se rencontre. Tu retrouves celui que tu as croisé la veille sur le pont Battant sur scène en train de jouer de la basse. Et puis, un jour tu apprends que le lieu va être repris et tu te dis que cela va faire un grand vide dans le paysage musical bisontin tout en espérant que les successeurs reprendront le flambeau.
Ce mois de janvier a été marqué par une programmation alléchante et diversifiée pour the last one aux Passagers Du Zinc. Disagony, l’Impure Fest, Spakr, les Nez A Foot. Ce qui a plus que motivé le public à se déplacer. On avait rarement vu autant de monde aux Passagers.
Cette dernière soirée s’inscrit dans cette veine là puisque le bar et la salle de concert étaient bondés de 21h à 6h du matin. Au bar, les DJs Reservoir Gods qu’on ne présente plus. Pour ceux qui avaient envie d’être dans une ambiance plus festive, playlist éclectique allant de Blur à Kylie Minogue en passant par de la new wave.
Au sous-sol, carte blanche donnée à la scène bisontine avec Yules, Tennisoap, Plugged et Ran face à une salle comble de spectateurs enthousiastes, attentifs et nostalgiques.
En ouverture, les deux frères Charret du groupe Yules formé en 1999 accompagnés d’une violoniste et d’un violoncelliste. L’occasion de découvrir ou de réécouter leur dernier album I’ m Your Man…Naked sortie en octobre 2014 qui revisite et dénude l’album I’m Your Man de Leonard Cohen. Moment paisible et chaleureux au son d’une pop folk douce et saisissante.

Changement radical de style avec la reformation exceptionnelle de Tennisoap qui donne un ultime concert pour l’événement ce soir après trois ans d’absence. On passe de la folk légère au rock indé énervé, sans concession, dénué de préoccupations commerciales. Difficile de ne pas penser à Ginzhu ou à Stuck In The Sound. Le public est surmotivé à l’écoute de morceaux comme Heavy Stuff ou Focus et bouge au rythme effréné des rafales de coups portés par Anne, batteuse du groupe. Tennisoap est acclamé. Au cas où vous en voudriez encore, de nombreux CD laissés par le groupe sont à libre disposition à la sortie de la salle.
Une question circule : « A quand le prochain concert ? » Pas pour maintenant à ce qu’on a compris mais on peut retrouver les différents musiciens dans les groupes Vyryl, The Tiger Theory ou encore Shoot The Singer.
Le public digère à peine cette claque qu’arrive Plugged, groupe noise hardcore mené par Yann Morel au chant et à la guitare. Rythmique écrasante, riffs de guitares déstructurées, un chant harmonieux et discordant à la fois. Les textes sombres et philosophiques s’appuyant sur l’existentialisme Sartrien dépeignent l’isolement et l’absurdité de l’existence.
La foule absolument pas démotivée en redemande. Elle est servie avec le groupe de métal Ran pour clôturer la soirée. Le rock nerveux reprend ses droits avec un premier titre Amer suivi d’Abject à l’ambiance plus noire et pénétrante.
Le public remonte et s’il s’est fait envoyer dans les cordes au sous-sol, les Passagers désemplit peu et cela jusqu’à 6h du matin au son des Reservoir Gods. On n’a pas spécialement envie de partir, de dire au revoir aux filles et aux PDZ. Et puis la nouvelle tombe dans une joie partagée. « On va dire que c’est une répétition ce soir » annonce Claire et Duche. « On se retrouve au mois de Février pour quelques concerts avant la fermeture ».
Restons donc attentifs. Il se pourrait bien qu’il y ait de nouveaux noms à ajouter à la liste de ceux qui ont joué sous le capot dans les jours à venir.

– Solène Barbier.

Crédits photos : Florence Andoka.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :