Logo Sensation Rock

LEONARD COHEN, Popular Problems

Columbia/Sony/2014

A faire passer Mark Lanegan pour Jean-Baptiste Monnier des Choristes, ce bon vieux Leonard reprend du service pour un album délicieusement bluesy.
Slow (“lent” en français), le beau blues plein de voix féminines qui ouvre le nouvel album du Canadien, résume bien la situation. Leonard Cohen a décidé de prendre son temps. Sans se presser, au rythme d’un disque tous les deux ans (le dernier en date était Old Ideas), il avance et délivre aujourd’hui un (court) recueil de chansons au style reconnaissable mais d’où émane une certaine fraîcheur. La voix de l’octogénaire est ici toujours plus grave, proche du spoken word (Almost Like The Blues), du Johnny Cash des American Recordings ou même de Nick Cave (Born In Chains). On nage en eau douce, au fil de titres arrangés de manière juste et efficace. Samson In New Orleans, My Oh My sont quelques-unes des réussites de ce disque. Inattendu, un petit morceau country au tempo par moments rapide se glisse au milieu de tout ça (Did I Ever Love You). Ailleurs, Cohen reprend les synthés de I’m Your Man et y injecte une touche orientale (Nevermind).
A 80 ans, Leonard Cohen est un heureux old timer qui propose à un rythme tranquille une poignée de chansons simples et réussies. De quoi agrémenter son exceptionnel répertoire.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :