Logo Sensation Rock

GEORGE EZRA, Wanted On Voyage

Sony/2014

Des folk-songs pour prendre la tangente à travers le vieux continent. L’emblématique Budapest – qui est d’ores et déjà un tube – écrite avant que le jeune crooner ne se soit rendu pour la première fois dans cette capitale – nous conduit sur la route, ou plutôt sur les rails.Car ce n’est pas une intrépide, juvénile et irréfléchie inclination à la liberté qui guide le songwriter mais un appel au voyage, entrepris seul, dans une parenthèse temporelle au moteur lent. Si Tom Waits rêvait dans Dowtown Train des trains urbains nocturnes, George Ezra rêve de lignes ferroviaires interminables. Avis aux irréductibles réticents du folk/blues : George vous fera changer d’avis. A ceux qui reprochaient une rusticité de la guitare réduite a minima il oppose des compositions raffinées, suantes et à la limite du tragique sur The spectacular Rival. Aux reproches de paresse non entraînante, allez donc voir du coté de Stand by your gun. A ceux qui reprochaient au genre d’être utopiste et de ne pouvoir se chanter qu’au coin d’un feu de camp, voici l’intranquillité de Did you hear the rain : « Oh, Lucifer’s inside ». Diable au corps, diablerie de cordes vocales, crooner endiablé. Le diable s’est emparé du blues pour lui faire gravir des sommets avant de l’ensevelir sous son timbre de voix caverneuse. Ezra semble avoir déjà acquis un expérience impressionnante qui confère assurance, sagesse, confiance et aplomb à son chant.
Un aller sans retour en compagnie de la nouvelle voix masculine à retenir.

 

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

SHOUT OUT LOUDS, Work

Modulor/2011 Des Suédois méconnus reviennent avec un troisième disque et de bonnes chansons dedans. Remarqués en 2005, avec…
%d blogueurs aiment cette page :