Logo Sensation Rock

JAMES VINCENT MCMORROW, Post Tropical

Believe/PIAS/2014

James Vincent McMorrow ne choisit pas la facilité. En guise de single pour son deuxième album, Post Tropical, il a opté pour Cavalier, un titre long, ambient, illustré par un clip plutôt dur…
Peu importe, McMorrow semble faire fi des conventions folk et se rapproche indéniablement de Justin “Bon Iver” Vernon pour cet amour des ambiances éthérées, de l’épure des morceaux, seulement mûs par une boucle électro et des choeurs. Comme si seule l’atmosphère comptait. La tension d’une chanson est soudain palpable. Ce Cavalier vous prend au tripes, avec ces faux airs de ritournelle R’n’B.
Pour ce disque, l’Irlandais a posé ses guitares, échangé la cabane en bord de mer du premier album contre une ferme près de la frontière mexicaine. Ainsi déraciné, il a eu tout le loisir de se créer un nouvel univers, loin du folk des débuts. Ici, très peu de guitare, donc, et beaucoup d’ambiances synthétiques. Les petites notes de piano (Look Out évoque à la fois James Blake et du jazz orchestral) se font l’écrin d’une voix haut perchée capable de tirer des larmes à un maton. L’une des réussites du disque est le morceau-titre, Post Tropical, tout en montée.
Pourtant, à plusieurs reprises, cette recette “voix de fausset, choeurs et nappes de claviers revenues des années 80” (Red Dust, Gold, Glacier…) ne prend pas, les chansons manquant trop souvent d’un petit truc qui ferait de Post Tropical un grand disque. Dommage.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :