Logo Sensation Rock

L’ALBUM OUBLIE: MARCY PLAYGROUND, Marcy Playground

Capitol Records/1997

Au milieu des années 90, MTV était une vraie chaine musicale, un canal dévoué à la musique et non à des pseudos émissions de télé réalité aux scénari pré-écris, juste bons pour mettre en scène des blondes siliconées synonyme de la déchéance culturelle des moins de 20 ans actuels. Et donc à cette époque, quand MTV avait le coup de coeur pour un artiste, il n’était pas rare de voir son clip tourner en rotation et quand on poussait un peu plus loin pour écouter un album entier, on faisait de belles découvertes.
Marcy Playground fait donc partie de ces groupes qui ont bénéficié de la chaîne musicale pour attirer l’attention sur eux à l’instar de Tripping Daisy ou autres Collective Soul. Fort d’un single pop ultra efficace et désabusé, Sex And Candy, ce premier essai présente alors le chanteur/auteur/guitariste/producteur John Wozniak. C’est lui qui est derrière Marcy Playground, accompagné de Dylan Keefe à la basse et de Jared Kotler à la batterie. Le trio arrive en pleine période post-grunge, une période où on se délasse de la scène de Seattle pour se lancer vers les groupes de néo-métal (koRn, Limp Bizkit, Incubus) ou vers le côté mélodique et pop des groupes de la ville de Starbuck. Wozniak y voit d’ailleurs certaines de ces influences et y fait référence avec The Shadow of Seattle. En 12 titres, Marcy Playground balance des titres pop sucrés très courts, ultra efficaces et singles en puissance (Saint Joe On The School Bus, Poppies), parfois sombres (One more Suicide).
Le revers du médaillon MTV, c’est qu’on est en déjà en pleine société de consommation à l’époque et qu’on délaisse rapidement les choses pour passer à d’autres. Cela a été le cas avec Marcy Playground qui retombera rapidement dans l’ombre. Pour autant, John Wozniak et les siens continuent leur petite aventure, prenant leur temps mais en publiant régulièrement de nouvelles productions. On a pu également les voir participer au Summerland Tour, un festival intinérant à la gloire des années 90, créé par Mark McGrath de Sugar Ray et de Art Alexakis d’Everclear.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :